Mercredi, 13 Décembre, 2017

Twitter envisage de repousser la limite à 280 caractères

Tech World Tech World
Charles Cochet | 29 Septembre, 2017, 00:34

Le réseau reprend les exemples des tweets japonais, coréens ou chinois, qui peuvent faire passer des messages bien plus complexes parce qu'un simple caractère dans leur lange en dit beaucoup plus qu'avec notre alphabet latin.

" C'est un petit changement, mais un grand pas pour nous". Twitter semble relativement confiant sur l'adoption des tweets de 280 caractères, vous pouvez donc aussi attendre le déploiement généralisé de cette fonctionnalité. Une conséquence attractive pour des annonceurs publicitaires, qui pourrait donc ramener de l'argent au réseau social. Pour certains des aficionados de ce réseau très fréquenté par les communicants, les journalistes et les hommes politiques, forcés aujourd'hui à résumer leurs pensées dans des messages courts et percutants, Twitter perdrait son âme en abandonnant la limite des 140 signes. 140 était un choix arbitraire, basé sur la limite de 160 caractères qui existait alors sur les SMS. En mai dernier, déjà, le réseau social avait annoncé son intention d'"assouplir" la règle en ne comptabilisant plus le nom de l'utilisateur ainsi que les photos, vidéos en GIF parmi les 140 caractères.

Le site communautaire donne d'ailleurs une statistique éloquente: en anglais, 9 % des tweets (presque un sur dix) atteignent la limite des 140 caractères contre... La décision de doubler le nombre de caractères vient de l'analyse réalisée par Twitter en comparant les tweets en langue occidentale avec ceux en langue idéographique comme le japonais. Faites le test, écrivez 10 fois un caractère et vous pourrez le copier coller 28 fois en tout. Selon la directrice de produit, Aliza Rosen, et l'ingénieur informatique, Ikuhiro Ihara, le but n'est pas de changer la nature et le concept de Twitter, où la brièveté règne.

Dans un billet publié sur son blogue officiel, Twitter explique vouloir colliger des données et des commentaires d'utilisateurs qui participeront au projet. Au risque, estiment certains analystes, de trop ressembler au géant Facebook.

Au lancement de Twitter, en 2006, la limite de 140 caractères en agaçait déjà certains. "C'est quelque chose qui ne changera jamais", a écrit Twitter dans un billet de blog.