Samedi, 18 Novembre, 2017

Syrie : Offensive pour libérer l'est de Deir Ezzor

Les combats se poursuivent dans la région de Deir Ezzor. Hier trente-quatre civils au moins ont été tués lors d’un raid de l’aviation russe Syrie: assaut de forces arabo-kurdes pour chasser Da'ech de l'est de Deir Ezzor 
Manon Joubert | 10 Septembre, 2017, 05:50

Une alliance de combattants kurdes et arabes syriens soutenue par les Etats-Unis a lancé, hier, une offensive pour chasser les terroristes de "Daech" de l'est de la province de Deir Ezzor (est), selon un communiqué.

Cette province est la dernière de Syrie encore contrôlée par Daech. "La première étape" de l'opération vise à "libérer les régions à l'est de l'Euphrate", a-t-il précisé à Abou Fass, dans la province de Hassaké, au nord de celle de Deir ez-Zor. 'Nous avons progressé sur plusieurs kilomètres, grâce au soutien aérien de la coalition internationale' anti-EI emmenée par les Etats-Unis, a ajouté M. Abou Khawla.

Selon l'observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), de très violents raids menés par les aviations russe et syrienne visaient ces secteurs. 'Les combats se poursuivent et la coalition mène des frappes contre des positions djihadistes pour permettre la progression au sol des FDS'.

"Nous diriger vers (la province) de Deir Ezzor est inévitable", a-t-il précisé à l'AFP. Durant l'année 2014, les hordes de Daesh ont déferlé non seulement sur les provinces irakiennes, mais également en Syrie, faisant de Raqa leur fief secondaire et main basse sur les gisements pétroliers du pays. "Nous coordonnons avec la coalition internationale", a assuré M. Abou Khawla. Cette ligne, tracée entre le nord et le sud du fleuve de l'Euphrate qui coupe la province de Deir Ezzor en deux, est d'autant plus nécessaire que la congestion de l'espace aérien dans l'Est syrien, où opèrent des avions militaires syriens, russes et de la coalition internationale, accroît le risque d' "erreurs" plus ou moins lourdes de conséquences. "Nous continuons de soutenir nos partenaires des FDS alors qu'ils combattent pour libérer leurs terres de l'EI".

Dans la ville de Deir Ezzor contrôlée à 60% par les jihadistes, deux enclaves sont contrôlées par le régime qui cherche à reprendre la totalité de la ville. Depuis qu'elle a brisé le siège d'une des deux enclaves gouvernementales assiégées par les terroristes depuis 2015, l'armée syrienne soutenue par l'armée russe est en train d'achever le travail de nettoyage des dernières poches de résistance de Daesh dans cette région, ultime province que contrôlait l'organisation extrémiste. C'est d'ailleurs là que l'armée a reconquis le champ pétrolier d'Al-Taym au sud de l'aéroport.

Evoquant les avancées du régime à Deir Ezzor, le ministère syrien des Affaires étrangères a estimé que 'les victoires' de l'armée syrienne 'venaient annoncer la fin du terrorisme', selon l'agence officielle Sana.

Déclenché en 2011 par la répression brutale de manifestations pacifiques réclamant des réformes, le conflit en Syrie s'est complexifié avec l'implication de pays et milices étrangers et de groupes jihadistes sur un territoire morcelé.