Mardi, 19 Septembre, 2017

Ouragan Irma: après le passage du "monstre", la désolation

L'ouragan Jose se renforce en catégorie 4 Ouragan Irma: après le passage du "monstre", la désolation
Manon Joubert | 10 Septembre, 2017, 01:42

Irma pourrait faire des ravages en fin de semaine dans le sud de la Floride.

L'ouragan devrait arriver en Floride dimanche matin, via l'archipel des Keys, avant de venir frapper Miami avec des vents attendus à 240 km/h. L'arrêté de reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les deux îles a été publié au Journal Officiel samedi, précisent en outre les autorités.

Les opérations de secours "ont permis une évacuation de 20 personnes en situation d'urgence absolue et relative".

À Caibarien, principale ville de la côte nord de Villa Clara, un journaliste de l'AFP a rapporté vers 5 h (heures locales) l'irruption de violentes rafales et d'une forte houle.

Le centre américain de surveillance des ouragans a annoncé que la proximité de Cuba a relégué l'ouragan Irma en catégorie 3, mais qu'il devrait de nouveau se renforcer avant d'atteindre la Floride.

Le Premier ministre a également fait état d'"une cinquantaine de blessés, dont deux graves et un en urgence absolue constatés, 21 d'entre eux étaient déjà hospitalisés, de très nombreuses blessures légères conduisent ceux qui peuvent se déplacer à se diriger vers les centres de secours". Un véritable exode vers le nord embouteillait les routes, avec des matelas, des bouteilles de gaz ou des kayaks sur le toit des voitures.

"Le pire est devant nous", a averti vendredi le ministre français de la Transition écologique Nicolas Hulot, évoquant l'ouragan Irma et les conséquences du changement climatique dans une interview sur France 2. " avec de premières manifestations dans les Keys, ont twitté samedi matin les services météorologiques, " il n'est pas trop tard pour quitter les Keys!

L'ambiance dans les rues de Miami Beach, une station balnéaire au style art déco d'ordinaire remplie de touristes, était lunaire, avec de nombreux magasins fermés. "Sur les protections en contreplaqué, des inscriptions lançaient: " dites non à Irma " ou " Irma, tu ne nous fais pas peur ".

Les résidants établis le long des côtes de ce territoire britannique avaient été invités à se réfugier en hauteur, alors que les ondes de tempêtes et les vagues pourraient faire monter le niveau des eaux jusqu'à six mètres au-delà de la marée normale.

" Les toitures vont s'envoler de toute façon, ces mobile-homes sont pourris", ironisait, résigné, Pedro Marti, un plombier cubain de 49 ans, en fixant des planches de contreplaqué. Une protection qu'il juge lui-même "ridicule".

Ces quatre navires transportant 300 hommes et 27 hélicoptères devront apporter si besoin une aide médicale, maritime, logistique et sécuritaire aux personnes affectées.

Selon le dernier bilan provisoire des autorités françaises, Irma a fait au moins dix morts et 112 blessés dans la partie française de Saint-Martin et sur l'île voisine de Saint-Barthélemy.

Le président américain Donald Trump a appelé vendredi son homologue français Emmanuel Macron pour lui présenter ses condoléances pour "les pertes humaines" dans les îles de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin après le passage d'Irma, et offrir un "soutien au gouvernement français à cette heure tragique".

À Saint-Martin, l'électricité est coupée, l'eau potable est absente, l'essence indisponible, les routes sont très partiellement praticables et les communications téléphoniques sont très difficiles, a expliqué Édouard Philippe.