Samedi, 20 Octobre, 2018

L'Elysée demande à Stéphane Bern d'établir une liste — Patrimoine en péril

Stéphane Bern et Emmanuel Macron à la Rotonde le 23 avril 2017 Stéphane Bern et Emmanuel Macron à la Rotonde le 23 avril 2017
Max Fresnel | 19 Septembre, 2017, 00:36

Il s'agira ainsi de recenser les trésors du patrimoine français en manque d'entretien.

Sa feuille de route comporte un travail de recensement des bâtiments menacés et des travaux nécessaires à leur restauration. Une fois cet inventaire réalisé, Stéphane Bern devra proposer des pistes pour financer les rénovations.

S'improvisant professeur pour plusieurs enfants aux côtés de Stéphane Bern, Emmanuel Macron a également résumé de façon un peu hasardeuse l'ordonnance de Villers-Cotterêts.

Stéphane Bern, qui connaît les Macron depuis plus de trois ans, avait fait partie des personnalités invitées par le candidat à la brasserie La Rotonde au soir du premier tour de la présidentielle.

Dimanche, toujours dans le cadre des journées du patrimoine, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte accueilleront les visiteurs au palais de l'Élysée, où ils résident, en milieu d'après-midi.

L'animateur spécialiste des têtes couronnées devient le "Monsieur Patrimoine" de l'Elysée.

Sauf que cette version a fait hurler l'historienne Mathilde Larrère (ancienne membre du Parti de gauche), connue sur Twitter pour corriger les politiques qui instrumentalisent l'histoire. "Ca commence fort (.) mésinterprétation de l'édit, a twitté l'historienne". Cette ordonnance fait du français la langue officielle. "Il dit juste que les actes légaux et notarié seront en français et plus en latin". On attend vos réactions dans les commentaires. "Et ça il aime Stéphane, le pouvoir royal", attaque-t-elle. "Ce que vous tentez d'attribuer à François Ier. c'est la Révolution qui l'impose", s'étrangle-t-elle (l'intégralité de son coup de gueule ici).