Dimanche, 19 Novembre, 2017

Le journaliste Loup Bureau sera bientôt libre

Portrait de Loup Bureau à Nantes le 31 août 2017  AFP  Archives Portrait de Loup Bureau à Nantes le 31 août 2017 AFP Archives
Charles Cochet | 17 Septembre, 2017, 00:55

Fin août, le président français Emmanuel Macron avait demandé à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan sa "libération rapide et son retour en France", d'après ses services.

Interpellé le 26 juillet au poste-frontière de Habur, à la frontière turco-irakienne, Loup Bureau a été emprisonné pour avoir tourné un film, diffusé en 2013 sur TV5 Monde, sur les milices kurdes syriennes YPG (Unités de protection du peuple).

Son père, Loïc Bureau, a quitté samedi la banlieue de Nantes en direction de Paris pour être reçu au ministère de la Culture.

Le jeune homme était parti en solitaire à la frontière entre l'Irak et la Turquie pour réaliser un reportage sur les populations kurdes prises entre ces deux pays.

Malgré la bonne nouvelle, Me Martin Pradel tient à rappeler que "le tribunal de Sirnak n'a cependant pas clos le dossier et qu'il faudra poursuivre le combat". Ce dernier "a alors immédiatement voulu recevoir Loup et a immédiatement statué sur la question de sa libération alors que par ailleurs l'enquête se poursuit". Son comité de soutien indique qu'il devrait arriver à Paris samedi, dans la journée. "On ne s'y attendait pas".

Jeudi, lors d'une visite à Ankara, Jean-Yves Le Drian avait plaidé pour son retour en France.

Signe d'un durcissement de la diplomatie turque, Loup Bureau est le troisième journaliste français à être arrêté en Turquie après Mathias Depardon et Olivier Bertrand.

Il a aussi appelé les autorités turques à améliorer les conditions de détention du jeune reporter de 27 ans et à autoriser sa famille à lui rendre visite.

"Nous avons sollicité une procédure qui soit menée rapidement afin que notre compatriote puisse rentrer en France et retrouver les siens", avait déclaré Jean-Yves Le Drian lors d'une conférence de presse le 14 septembre, avec son homologue turc Mevlüt Cavusoglu.