Samedi, 21 Octobre, 2017

Le gouvernement français lance un plan d'investissement de 57 mrds€

E. Philippe  Twitter E. Philippe Twitter
Napoleon Lievremont | 26 Septembre, 2017, 00:21

La priorité du gouvernement demeure la transition écologique alors que 20 milliards d'euros, sur les 57 milliards du plan, seront consacrés à cette question environnementale. "L'Etat emprunte à 0,7% sur dix ans et la croissance en valeur atteint 3% par an en comptant l'inflation".

Dans le détail, 20 milliards d'euros seront dévolus à la transition écologique, érigée comme priorité du gouvernement.

Edouard Philippe a reçu officiellement ce matin le rapport de Jean Pisani-Ferry, qui a coordonné le programme économique du candidat Macron, sur ce plan d'investissement, promesse de campagne de l'actuel chef de l'Etat. Sur ce montant, 9 milliards devront permettre d'"amplifier l'effort de rénovation thermique des bâtiments", et 7 milliards d'euros de "développer les énergies renouvelables", selon le rapport.

L'enjeu, ajoute-t-il, "c'est qu'à l'heure où l'État doit affirmer sa capacité à organiser la transition écologique et la transition numérique, l'investissement signe le retour du long terme dans la gestion publique".

Ultime priorité - et d'ailleurs moins bien dotée financièrement que les autres -, la modernisation de l'action publique apparaît néanmoins comme cruciale, alors que "le modèle bureaucratique de la première moitié du XX siècle s'effondre, écrit Jean Pisani-Ferry". Le plan d'investissement ne change donc pas le niveau du déficit, prévu à 2,6% de PIB dans le projet de loi de finance pour 2018 qui sera présenté mercredi. Il ne s'agit pas de la réforme de la formation qui doit s'attaquer aux dysfonctionnements du système.

Seconde prioritité, la formation professionnelle s'inscrit pour 15 milliards d'euros afin de former " un million de chômeurs faiblement qualifiés et un million de jeunes décrocheurs".

"Dans le troisième axe, intitulé " ancrer la compétitivité sur l'innovation ", le volet agricole promet 5 milliards d'euros sur cinq ans". "En se fixant par exemple un objectif de 100 % de "e-paiement " (par carte bancaire, par prélèvement, par Paypal, par Paylib, par Paybyphone, par Apple pay, etc.), les services publics faciliteraient notablement la vie des usagers tout en réduisant les coûts associés aux formes plus traditionnelles de paiement", plaide Jean Pisani-Ferry. Enfin, une enveloppe de trois milliards d'euros supplémentaires sera débloquée auprès de la Caisse des dépôts (dont Novethic est une filiale) pour la rénovation des logements sociaux.