Samedi, 21 Octobre, 2017

Google achète une partie de HTC pour 1,1 milliard de dollars

Une enceinte Home Mini à 49$ dans les tuyaux de Google ? De premières images des Google Pixel 2 et de l'enceinte Google Home mini
Charles Cochet | 22 Septembre, 2017, 00:25

La multinationale taïwanaise HTC cède ses activités au géant du net Google pour 1,1 milliard de dollars: 2000 personnes issues des pôles R&D et Design rejoindront ainsi les rangs de la firme de Mountain View. Cet accord entre les deux entreprises remet en question l'avenir du Taïwanais sur le marché des smartphones.

"Cet accord constitue une belle étape dans notre partenariat de longue date, et permet à Google de booster son business hardware tout en assurant plus d'innovations dans les divisions VR et mobile de HTC", commente le PDG du groupe taïwanais, Cher Wang.

Mais le fabricant de smartphones a vu sa part de marché fondre comme neige au soleil (actuellement un combiné sur 10 vendu au monde) à cause non seulement de la concurrence d'Apple et de Samsung évoquée en préambule, mais également des constructeurs en provenance de Chine continentale qui " cassent " allègrement les prix, empêchant d'autres acteurs comme HTC de trouver leur place. HTC est déjà l'un des fournisseurs de Google, qui a lancé Pixel, le smartphone sous sa marque, l'an dernier.

HTC conserve cependant son activité de réalité virtuelle Vive, et continuera à développer ses propres devices mobiles.

En somme, contre 1,1 milliard de dollars, Google va acquérir une équipe dingénieurs de HTC et avoir accès à sa propriété intellectuelle. Le rachat doit encore passer par la case approbation, et devrait être finalisé au tout début de l'année 2018. Plus récemment, HTC a travaillé sur le smartphone Pixel et il aurait rempilé pour le Pixel 2.

HTC travaillait déjà avec Google pour fabriquer certains smartphones du géant américain. Cette opération intervient 5 ans après le rachat de Motorola par Google pour 12,5 milliards de dollars, qui s'était conclu 2 ans plus tard, par la revente de Motorola pour 2,9 milliards de dollars à Lenovo.

Google n'a donc pas retenté d'acheter un acteur majeur de l'écosystème Android.