Vendredi, 15 Décembre, 2017

Des prix plus clairs — Accès à Internet

Internet fixe : Free l'a dénoncé, la DGCCRF appelle Orange, SFR et Bouygues à revoir l'affichage de leurs tarifs Forfaits Internet fixe : la DGCCRF tape sur les doigts des opérateurs pour les tarifs incomplets
Napoleon Lievremont | 06 Septembre, 2017, 00:27

Maxime Lombardini, un peu excédé par Orange, Bouygues et SFR qui n'affichent pas le prix de location des box, avait dit vendredi "il est temps que tout le monde affiche le véritable prix des box".

Free, qui ne fait pas partie des cibles de Bercy, est le bon élève des principaux fournisseurs d'accès à internet.

Pour l'un des acteurs du marché, cette demande surprend car "c'est une pratique du secteur: même Free le faisait jusque dans un passé récent, en facturant à part l'accès à la boucle locale".

Dans un courrier, la Direction générale de la concurrence, la consommation et la répression des fraudes (DGCCRF) somme les opérateurs de respecter les règles en vigueur en matière de tarification des offres.

Ne pas inclure le coût de la location de la Box est devenu une habitude chez plusieurs opérateurs. Celle-ci est généralement facturée entre 3 et 5 euros par mois, en plus du forfait. La DGCCRF (répression des fraudes) a donc interpellé les FAI via un courrier pour les sommer d'afficher désormais le "vrai" prix des abonnements, révèle les Echos. Parfois même, pour certains (Orange pour ne pas les citer), le tarif réel au-delà de la réduction sur 12 mois nest même pas indiqué. Deux choix s'offrent à eux: augmenter les prix ou bien supporter le coût de la location dans le prix de l'abonnement. C'est notamment le cas d'Orange, SFR et Bouygues Telecom.

En cause: le coût de la location des box internet, qui peut aller de 3 à 5 euros. C'est de bonne guerre. Dans un courrier adressé aux opérateurs, la DGCCRF les a mis en demeure d'afficher le prix complet de leurs forfaits, sous peine d'une amende de 15.000 euros. "Dans le cas où une offre d'accès internet fixe proposée au consommateur comporte la location payante d'une box, le prix annoncé dans vos publicités et communications commerciales doit indiquer la somme totale qui devra être effectivement payée par le consommateur ", a expliqué la DGCCRF. Les opérateurs ont jusqu'au 1 février 2018 pour modifier leurs informations tarifaires. Une broutille pour des entreprises de cette taille.