Samedi, 21 Octobre, 2017

Une situation fiscale "inacceptable" pour le ministre de l'Economie — Airbnb

Pour la Commission européenne l'harmonisation des taux européens d'impôt sur les sociétés n'est pas la bonne solution contre l'optimisation fiscale GAFA : vers une taxation sur le chiffre d'affaire en Europe ?
Manon Joubert | 14 Août, 2017, 00:57

Bruno Le Maire juge "inacceptable " le montant des impôts payés par Airbnb en France alors que la plateforme est massivement utilisée par les voyageurs français.

"C'est le droit d'Airbnb d'opérer en France".

"Ce sont des dizaines de millions de chiffre d'affaires réalisées par ces plateformesdu numérique et (seulement) quelques dizaines de milliers d'euros qui sont perçues par le Trésor public français", a affirmé le ministre à l'Assemblée nationale, cité par l'AFP.

Bruno Le Maire, le ministre de l'économie français, juge "inacceptables " les pratiques de plates-formes comme Airbnb. "Une directive européenne sur la taxation des entreprises est à l'étude, nous voulons y ajouter un volet spécial sur la fiscalité du numérique", explique le cabinet de M. Le Maire. La proposition franco-allemande qui sera annoncée en septembre servira donc à "aller plus vite et obtenir des résultats plus rapidement". Il s'agira d'un texte centré sur la fiscalité des plateformes du numérique, que le ministère de l'Économie espère faire passer ensuite à la Commission européenne, puis au conseil européen de décembre qui réunira les chefs d'État et de gouvernement. " Vous ne pouvez pas tirer les bénéfices d'un business en France ou en Europe sans payer les taxes dont les autres sociétés s'acquittent " estime-t-il chez Bloomberg. En ce sens, il a appelé les gouvernements européens à mettre en place une "assiette commune", tout en rejetant l'idée d'harmoniser le taux de l'impôt sur les sociétés entre les pays de l'Union européenne (UE), celui de la France étant particulièrement élevé à 33%.