Vendredi, 15 Décembre, 2017

Un infirmier allemand soupçonné d'avoir tué au moins 84 patients

Un infirmer allemand soupçonné du meurtre de 84 patients Allemagne: Un infirmier soupçonné de 84 meurtres
Napoleon Lievremont | 29 Août, 2017, 00:21

Un infirmier reconnu coupable d'avoir tué deux patients en Allemagne en leur administrant des surdoses de médicaments pourrait avoir en réalité assassiné au moins 86 personnes, et le bilan pourrait être plus élevé encore, estiment les enquêteurs.

Concernant son mode opératoire, Niels Högel injectait des surdoses médicamenteuses à des patients qui se trouvaient déjà dans un état critique, ce qui provoquait chez eux des difficultés cardiaques. Il a été condamné le 26 février 2015 à la prison à perpétuité pour avoir tué deux patients. A ces six affaires, les enquêteurs ont indiqué lundi avoir ajouté 84 nouveaux cas, portant donc à 90 le total des décès lui étant imputés.

En juin 2016 les enquêteurs avaient déjà établi la responsabilité du soignant dans la mort de 33 patients dans plusieurs établissements de soins où il travaillait entre 2000 et 2005.

Des affaires similaires ont fait les grands titres de la presse allemande ces dernières années, sans pour autant atteindre l'ampleur de ces agissements.

Malgré une centaine d'exhumations et douze ans d'enquête, la police allemande a indiqué que "la liste définitive du nombre de victimes ne pourra sans doute jamais être établie".

L'enquête avait été relancée en janvier 2014 car l'intéressé avait admis auprès d'un codétenu une cinquantaine d'homicides. Une fois les patients au seuil de la mort, il pouvait " démontrer sa capacité à les ramener à la vie ".

'Le suspect n'arrive pas à se souvenir de chaque cas. "Mais dans plus de 30 cas, le suspect se souvenait des patients concrètement et de son comportement", a dit la chef du parquet de cette même ville, Daniela Schiereck-Bohlemann. Et il purgeait déjà une peine de sept ans et demi de prison pour une tentative de meurtre.