Vendredi, 15 Décembre, 2017

Transfert de Neymar au PSG: "une bonne nouvelle" affirme Macron

What The Fact | Le top 5 des transferts records La Liga a rejeté le paiement de la clause libératoire de Neymar
Mickael LaFromboise | 07 Août, 2017, 00:48

En Espagne, c'est le joueur qui paie la clause libératoire à la Liga, elle-même chargée de transférer l'argent au club vendeur.

En réaction, la ligue française (LFP) a officiellement demandé dans un communiqué à son homologue espagnole de ne pas bloquer le transfert, en déclarant "soutenir" le PSG.

"Par nos actions, nous n'avions pas l'objectif d'empêcher le transfert", assure Tebas avant de préciser " Nos actions sont faites pour empêcher qu'on utilise la Liga comme un mécanisme pour une opération illicite.

Nasser Al-Khelaïfi en est convaincu: sa recrue Neymar, joueur au potentiel sportif et marketing quasi inégalé au niveau mondial et arraché à Barcelone contre 222 millions d'euros, va permettre au Paris SG de "gagner plus d'argent".

Le président du club, Nasser Al-Khelaïfi, a en tout cas réussi un énorme coup, après une saison qui a vu son équipe brutalement tomber de son piédestal, et lui-même risquer d'être sur la sellette: Monaco a brisé sa série de quatre titres de champion consécutif, et le PSG s'est fait éliminer dès les 8e de finale de Ligue des champions par le FC Barcelone et sa fameuse "remontada " (4-0, 1-6), dont l'acteur majeur avait été... Les représentants de la star brésilienne se sont rendus au siège du Barça pour payer la clause libératoire du joueur qui s'élève à 222 millions d'euros. "Ce qui prime dans les normes de la Fifa, c'est que les joueurs doivent avoir la possibilité de jouer et de travailler".

Le PSG avait déjà été sanctionné par l'UEFA en 2014 pour violation des règles du FPF.

"Je veux quelque chose de plus grand, je veux un plus grand défi ", a paisiblement lancé vendredi l'attaquant brésilien de 25 ans, costume cravate de marque enfilé pour l'occasion, arrivé à Paris "pour l'ambition de ce club, très semblable à la mienne ".

Javier Tebas menace encore dans les colonnes de AS! "Ce n'est pas seulement le problème de l'Espagne ou de La Liga mais de tout le football professionnel européen", avait-il expliqué mercredi au quotidien espagnol AS.