Vendredi, 15 Décembre, 2017

Rwanda : La diaspora a débuté son vote à la présidentielle

Rwanda Frank Habineza voix d’une opposition étroitement contrôlée Au Rwanda, "c'est le règne d'une monarchie constitutionnelle"
Manon Joubert | 05 Août, 2017, 00:24

Bien avant cette date, la diaspora rwandaise, notamment au Kenya, en Ouganda, à Djibouti ou encore en Afrique du Sud, depuis ce mercredi 02 août, a entamé ce processus. "Je soutiens le président Kagame, parce qu'il a arrêté le génocide (1994) et parce qu'il a apporté le développement au Rwanda", a déclaré à l'AFP un partisan du président, Narcisse Ngendahimana, alors qu'un autre supporter, Zainabu Mukashimyirimiza, souligne que Paul Kagame a "construit des écoles, fourni des soins de santé, des routes, de l'électricité". Le fait marquant de cette élection est qu'un parti d'opposition a été autorisé à se présenter à la présidentielle, la première fois dans l'histoire politique du pays.

Quelque sept millions de Rwandais seront appelés aux urnes.

Les Rwandais ont jusque 15 heures pour se rendre dans l'un des 2343 bureaux de vote du pays. Habineza et Mpayimana ne sont qu'une "façade" à destination de la communauté internationale.

En amont du scrutin, les concurrents de Paul Kagame s'étaient plaints de nombreuses difficultés, dont le peu de temps à leur disposition pour lever des fonds et faire campagne.

Paul Kagame est l'homme fort du Rwanda depuis que le FPR a renversé en juillet 1994 le gouvernement extrémiste hutu. En 2003 et 2010, M. Kagame avait été élu président avec plus de 90% des voix. Mais il est aussi accusé de bafouer la liberté d'expression et de réprimer toute opposition.

Des observateurs assurent que les candidatures de MM.

"Il n'y pas d'élection au Rwanda, juste un couronnement". Les résultats provisoires ne devraient pas être annoncés avant samedi.