Samedi, 21 Octobre, 2017

Plusieurs cas de nécrose provoqués par la morsure d'une araignée — Perpignan

La recluse brune fait au moins quatre nouvelles victimes dans les P.-O. L'araignée recluse brune sévit-elle dans les Pyrénées-Orientales ?
Marie-Paule Arceneaux | 09 Août, 2017, 00:10

Interpellés par ces cas surprenants, les médecins ont conclu à des morsures d'araignées recluses brunes (ou araignée violoniste) dont le puissant venin détruit les veines et les artères autour de la blessure, pouvant entraîner une importante nécrose des tissus touchés. Des cas graves de nécrose survenue après une morsure, semble-t-il d'arachnide, ont été recensés au cours du dernier mois dans une clinique de Perpignan. Mais provoque également la panique chez les arachnophobes.

Quatre patients aux symptômes identiques. "C'était tout violet. Et puis ça s'est infecté et j'avais un trou assez profond", décrit Laetitia, de Villelongue-de-la-Salanque, à France Bleu. "Ça brûle, ça fait vraiment très mal ", indique quant à elle Véronique, qui habite Vinça (Pyrénées-Orientales).

Ces complications de morsure restent néanmoins inhabituelles pour la région.

Cependant, malgré ces symptômes spécifiques et l'avis du corps médical, certains spécialistes doutent de la responsabilité de cette espèce d'araignée. "On n'avait jamais vu ça avant", affirme Anne Ricart, médecin à la clinique de Perpignan, citée par France Bleu Roussillon.

En effet, les aranéologues opposent que ce type d'araignée, originaire du sud des États-Unis, n'a encore jamais été aperçue en France.

Conservatoire d'espaces naturels de Toulouse (Haute-Garonne).

La psychose est en train de gagner les Pyrénées-Orientales depuis le début du mois de juillet. Et d'ajouter: "De mémoire, un seul cas d'envenimation est répertorié en France, mais c'était une cousine européenne de l'araignée recluse".

Autre hypothèse: "La nécrose peut venir, par exemple, d'une piqûre d'une autre araignée et qui se serait surinfectée".