Dimanche, 19 Novembre, 2017

Paris proposera à l'Italie une coopération militaire — STX

Bruno Le Maire annonce la préemption de STX à Bercy jeudi Bruno Le Maire annonce la préemption de STX à Bercy jeudi
Napoleon Lievremont | 02 Août, 2017, 00:12

La décision du gouvernement français "est grave et incompréhensible", ont déclaré jeudi dans un communiqué conjoint le ministre de l'Économie et des Finances Pier Carlo Padoan et celui du Développement économique Carlo Calenda.

PARIS, 30 juillet (Reuters) - Une large majorité de Français est favorable à la nationalisation de STX France annoncée jeudi par le gouvernement pour contraindre le groupe italien Fincantieri à accepter un partage à 50-50 du capital des chantiers navals de Saint-Nazaire, selon un sondage Ifop publié par le Journal du dimanche. "C'est ce qui avait été décidé lors de l'accord précédent conclu avec la France" et cela reste une "nécessité", a-t-il insisté: "Nous ne comprenons pas pourquoi un accord déjà conclu doit être renégocié". Et de fait, la rencontre mardi n'a pas permis de trouver un accord sur ce point crucial. La France est-elle un État actionnaire ou un État investisseur? "Fincantieri a donné toutes les garanties quant au maintien de l'emploi et à la protection des technologies, dont je sais que c'est une préoccupation du gouvernement français", a rappelé Pier Carlo Padoan.

Bruno Le Maire a expliqué que cette décision n'avait pas été prise à l'encontre de l'Italie et que l'option d'un partenariat à 50-50, refusée par l'Italie, donnerait au président du conseil d'administration de STX, qui serait désigné par Fincantieri, "une voix prépondérante". Mais Paris et Rome ont exprimé dans un texte "leur volonté commune de surmonter leurs divergences". "Bâtissons un grand champion de l'industrie navale européenne", propose donc le locataire de Bercy. "Nous avons la possibilité dans les années qui viennent de construire le premier groupe industriel naval mondial entre la France et l'Italie", a-t-il encore affirmé.