Samedi, 21 Octobre, 2017

Le suspect qui a foncé sur une pizzeria "responsable pénalement" — France

Twitter Twitter
Charles Cochet | 17 Août, 2017, 13:37

Une voiture a foncé intentionnellement dans une pizzeria de la commune de Sept-Sorts (Seine-et-Marne), lundi 14 août, tuant une jeune fille de 13 ans et blessant grièvement 12 personnes. Il avait consommé des stupéfiants avant de commettre son acte.

Présenté à un juge d'instruction, cet homme de 32 ans a été notamment mis en examen pour meurtre aggravé par la minorité de la victime, tentative de meurtre aggravée par la minorité de la victime et tentative de meurtre et a été écroué, a précisé le procureur adjoint de Meaux, Eric de Valroger, dans un communiqué. "Merci aux gendarmes et aux secours pour leur mobilisation", a écrit le président de la République. Hier, le procureur adjoint de Meaux, Éric de Valroger, l'a confirmé lors d'un point-presse en fin de journée: "Cette hypothèse est totalement écartée".

Le pronostic vital des cinq blessés les plus graves, dont l'enfant de trois ans, " n'est plus engagé ", a déclaré mardi l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Et de dresser un portrait de ce vigile, consommateur de stupéfiant depuis l'âge de 9 ans et dont le procureur adjoint disait qu'il souffrait d'un délire de persécution: "C'est pas lui du tout".

L'homme, né en 1985 et résidant à La Ferté-sous-Jouarre, était inconnu des services de renseignement, et n'était connu que pour faits de conduite en état d'ivresse. "La responsabilité pénale est donc engagée", avait expliqué la procureure. Il a été condamné en 2010 par la justice pour conduite en état alcoolique, c'est la seule condamnation qui figure sur son casier judiciaire.

La dernière attaque, sur laquelle enquête le parquet antiterroriste, remonte à mercredi: un homme de 36 ans, Hamou B., avait renversé à bord de son véhicule six soldats de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret. Le ministre de l'Intérieur a produit un communiqué auquel s'associent Emmanuel Macron et Edouard Philippe, faisant part de "leur soutien à l'ensemble des personnes blessées et impliquées, ainsi qu'à leurs proches".