Вторник, 24 Апреля, 2018

À contrecoeur, Trump promulgue les sanctions contre la Russie — Etats-Unis

Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche à Washington DC le 24 juillet 2017  AFP  Archives Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche à Washington DC le 24 juillet 2017 AFP Archives
Manon Joubert | 03 Августа, 2017, 00:23

Donald Trump a promulgué les nouvelles sanctions économiques visant Moscou ce mercredi. Le président des Etats-Unis a signé, mercredi 2 août, la loi adoptée par le Sénat pour punir Moscou de son ingérence dans l'élection présidentielle américaine.

Outre une riposte immédiate des autorités russes, elles ont entraîné des critiques dans l'Union européenne, qui craint pour son approvisionnement en gaz et dénonce une action unilatérale.

"Les nouvelles sanctions récemment votées par le Congrès américain contre la RPDC, la Russie et l'Iran ont déclenché une réaction internationale qui va s'intensifiant", a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères, cité par l'Agence de presse centrale de Corée.

"La Russie avait aussi vivement réagi à l'adoption de la loi par le Congrès, assurant que les sanctions " ne rester [aient] pas sans réponse ". " Pour autant, malgré ces problèmes, je promulgue cette loi au nom de l'unité nationale". L'UE et les Etats-Unis avaient en effet imposé des sanctions contre Moscou pour l'annexion de la Crimée en mars 2014 et son attitude en Ukraine. Mais les élus américains ont adopté leur texte la semaine dernière à la quasi-unanimité et Donald Trump a donc décidé de ne pas y opposer son veto, car le Congrès aurait pu facilement passer outre le non présidentiel en revotant son projet de loi à la majorité des deux tiers.

"Le texte de loi reste cependant très imparfait - notamment parce qu'il empiète sur les pouvoirs de négociation de la branche exécutive", a déclaré M. Trump dans un communiqué publié par la Maison Blanche après la signature du document. Dès vendredi, elle a annoncé une prochaine réduction drastique de la présence diplomatique américaine sur son territoire: Washington devra réduire à partir du 1er septembre à 455 les effectifs du personnel de son ambassade et de ses consulats. Il rencontrera son homologue russe Sergueï Lavrov en tête à tête cette fin de semaine en marge d'une réunion à Manille.