Jeudi, 20 Juillet, 2017

Sommet du G20: Trump a rencontré Poutine

Comme souvent avant les grands rassemblements de chefs d'Etats des manifestations se déroulent cette semaine à Hambourg G20 : les Etats-Unis isolés sur le climat
Manon Joubert | 09 Juillet, 2017, 00:22

Le succès de la rencontre de près de deux heures et demie, vendredi 7 juillet, entre Vladimir Poutine et Donald Trump, définie comme " formidable " par ce dernier, change en effet la donne.

Signe de rapprochement insolite mais néanmoins explicite, le président chinois Xi Jinping, en visite d'Etat en Allemagne, a offert à Berlin deux pandas.

Les deux dirigeants ont également abordé deux autres lourds sujets de contentieux, l'Ukraine et la Syrie. Ce rendez-vous qui se tenait dans un contexte particulièrement difficile a vu se confirmer la sortie des États-Unis de l'Accord de Paris. Sur le climat, les discussions ne seront "pas faciles" avec les États-Unis, a pronostiqué Mme Merkel, hôte du sommet.

Le sommet du G20 a trouvé un "compromis optimal" sur l'épineuse question du climat, a estimé samedi en conférence de presse le président russe Vladimir Poutine. Ce serait "merveilleux", avait-t-il dit. Elle a notamment déclaré devant les députés du Bundestag que "plus que jamais aujourd'hui, ceux qui croient pouvoir régler les problèmes du monde par le protectionnisme et l'isolationnisme commettent une énorme erreur", faisant référence à Donald Trump.

"C'est l'une des percées qu'on a réussi à obtenir (.) C'est un résultat réel du travail avec les Etats-Unis", a dit le président russe.

Dans la journée, Melania Trump est restée bloquée dans sa résidence et les pneus des voitures de la délégation canadienne ont été crevés par les protestataires.

Les affrontements entre les manifestants anti-G20 et les forces de l'ordre se déroulent pratiquement sans discontinuer depuis jeudi soir dans la ville. "La police de Hambourg n'a pas pu nous donner la permission de sortir" de la maison d'hôte du gouvernement local de Hambourg, splendide villa au bord de l'eau, a expliqué la porte-parole de l'épouse du président américain, Stephanie Grisham. Aucun bilan des blessés parmi les manifestants n'était disponible. Les 20 000 policiers mobilisés pour l'occasion ont été contraints de demander des renforts.

Le communiqué final du sommet du G20 exprime clairement les divergences entre les Etats-Unis et tous les autres pays membres concernant l'accord de Paris destiné à lutter contre le réchauffement climatique.