Lundi, 25 Septembre, 2017

Raqa: 29 civils tués dans des raids de la coalition

Femmes et enfants fuyant Raqqa Femmes et enfants fuyant Raqqa
Manon Joubert | 28 Juillet, 2017, 00:22

Daesh recule dans son bastion syrien.

L'OSDH, qui s'appuie sur un réseau de militants sur le terrain, a déclaré que les progrès de l'armée syrienne surviennent lorsque les Forces démocratiques syriennes (SDF) soutenues par les États-Unis ont contrôlé davantage de quartiers dans la ville de Raqqa. L'alliance de combattants kurdes et arabes, soutenue par la coalition internationale, a réussi à chasser les jihadistes du groupe Etat islamique de la moitié de leur bastion syrien, a annoncé l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), mercredi 26 juillet 2017.

Plus de 30 personnes ont trouvé la mort dans une prison de la ville syrienne de Raqqa ciblée par une frappe aérienne de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. Les djihadistes opposent quant à eux une farouche résistance, ayant notamment recours à des bombes, des engins piégés et des drones munis de charges explosives.

Mi-juillet, le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) affirmait que les stocks en eau, médicaments et autres produits essentiels s'amenuisaient dans la ville.

La coalition antijihadistes aura " beaucoup à faire " en Syrie même lorsqu'elle aura chassé Daesh de Raqqa, a reconnu dimanche son commandant en second, le général Rupert Jones, à l'occasion d'un déplacement à Aïn Issa, une ville de la province de Raqqa. Récemment chassés de Mossoul, en Irak, les jihadistes s'en prennent désormais aux civils pris au piège à Raqqa et menacent ceux qui tentent de fuir la ville.

A Raqa même, l'organisation djihadiste, a multiplié les exactions, procédant à de nombreuses décapitations, exécutions massives, viols, rapts, opérations de "nettoyage" ethnique.