Jeudi, 20 Juillet, 2017

Projet Boost : les pilotes plébiscitent la nouvelle compagnie

Les journées du lundi 17 et du mardi 18 juillet 2017 le programme des vols effectués avec des avions régionaux va être perturbé- DR: HOP V. Valdois Les journées du lundi 17 et du mardi 18 juillet 2017 le programme des vols effectués avec des avions régionaux va être perturbé- DR: HOP V. Valdois
Napoleon Lievremont | 17 Juillet, 2017, 19:47

Trois ans, c'est le nombre d'année qu'il aura fallu à la direction d'Air France pour trouver un accord avec les pilotes qui viennent d'approuver le projet. Le feu vert du SNPL était indispensable pour l'application du plan stratégique d'Air France, "Trust Together" ("La confiance ensemble"), dont le projet de filiale est une composante essentielle. Un score sans appel puisque le taux de participation a été de près de 83%.

Le groupe aérien a prévu de lancer la compagnie dès l'automne 2017 sur moyen-courrier, puis à l'été 2018 sur long-courrier.

- 16,4% pour permettre la création de la nouvelle compagnie (à ce stade dénommée Boost) mais avec de meilleures garanties concernant la relocalisation de l'activité vers la France, comme le proposait le Bureau. En outre, une partie du personnel au sol sera externalisée.

L'accord comprend cependant des contreparties pour les pilotes, notamment sur l'équilibre de production entre Air France et KLM, un sujet cher au SNPL et qui ne figurait pas à l'ordre du jour des négociations initiales.

" L'accord ouvert à signature sera donc signé par le SNPL Air France dans les toutes prochaines heures", déclare, en conclusion, le syndicat dans un communiqué de presse.

Ce projet de compagnie s'appelle "Boost", mais c'est un nom de code provisoire. Pour Jean-Marc Janaillac, qui avait succédé à Alexandre de Juniac, dont les relations avec les pilotes étaient plus qu'houleuses, cet accord représente un soulagement.

Air France, comme les autres grandes compagnies aériennes mondiales, va pouvoir créer une filiale dédiée aux lignes long-courrier low cost. Le syndicat de pilotes quant à lui a fait savoir qu'il se réjouissait de la "concrétisation de mois de construction et de négociation". Les pilotes d'Air France valident ainsi le projet Boost.