Samedi, 18 Novembre, 2017

Paris : quel est le sort des migrants évacués porte de la Chapelle ?

Migrants à proximité de la Porte de la Chapelle à Paris le 9 juin 2017 ZOOM Migrants à proximité de la Porte de la Chapelle à Paris le 9 juin 2017. Geoffroy Van Der Hasselt AFP
Manon Joubert | 08 Juillet, 2017, 01:00

Une opération d'évacuation du campement de près de 1500 migrants installés depuis plusieurs semaines porte de La Chapelle, dans le nord de Paris, a débuté ce vendredi peu après 6 heures.

Parmi les personnes évacuées figurent 161 personnes vulnérables, essentiellement des femmes et des enfants.

La préfecture de police et la préfecture d'Ile-de-France ont précisé dans un communiqué commun que les migrants se verront "proposer une solution d'hébergement provisoire en Ile-de-France". Le centre humanitaire mis en place par la mairie était complètement saturé et des migrants vivaient sur les trottoirs du quartier, rapporte de son côté France Info.

En novembre 2016, la ville de Paris avait ouvert un centre de "premier accueil humanitaire" à la Chapelle, mais, en raison de l'arrivée de nouveaux migrants, ses capacités ont été dépassées, et un campement de rue regroupant près de 2.000 personnes s'est constitué autour de ce centre d'accueil.

Outre ces nouveaux dispositifs d'accueil qui permettraient d'augmenter le nombre de places disponibles, passant de 50.000 en 2018 à 75.000 à l'horizon de 2022, le texte, présenté ce jeudi au gouvernement et aux groupes parlementaires, propose également de débloquer un fonds d'accueil d'urgence doté de 10 millions d'euros par an pour répondre aux "situations d'afflux". "La répétition de ces évacuations tourne à l'absurde" a critiqué Pierre Henry, directeur général de France terre d'asile, vendredi sur franceinfo.