Lundi, 20 Novembre, 2017

Les personnes séropositives auront désormais droit aux soins funéraires — Sida

C'est officiel, à partir de 2018 les personnes séropositives pourront recevoir des soins funéraires Sida. L'interdiction des soins funéraires pour les séropositifs est levée
Marie-Paule Arceneaux | 21 Juillet, 2017, 01:03

Trois jours avant la conférence internationale sur le sida, le "Journal officiel " a publié l'arrêté qui lève l'interdiction de soins funéraires de conservation des corps pour les défunts séropositifs à partir du 1 janvier 2018.

La liste des affections pour lesquelles ces soins visant à retarder le processus de décomposition sont interdits ne mentionne désormais plus ces deux infections, suite à un arrêté fixé le 12 juillet et signé le 20 juillet par la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Une "discrimination gravée dans le droit français" qui durait depuis 31 ans, selon leur communiqué.

Elles avaient, rappelle Le Monde, rappelé à cette occasion "qu'aucun cas de transmission du VIH à un professionnel des soins funéraires dans le cadre de son activité [n'avait] été rapporté". Comme nous vous l'indiquions déjà en janvier dernier, elle prendra effet le 1er janvier 2018.

Cet interdit remonte à 1986 et il était justifié par crainte de contamination lors des soins funéraires de conservation des corps.

"C'est aujourd'hui officiel, la levée de l'interdiction des soins funéraires pour les séropositifs au VIH vient de faire l'objet d'un arrêté publié au Journal Officiel du 20 juillet".

Les soins funéraires restent interdits pour les personnes qui sont décédées de la maladie de Creutzfeldt-Jakob, de tout "état septique grave ", de la rage, du choléra ou de la peste.

Une décision saluée par les associations.

Un collectif de six associations de lutte contre le sida et les maladies infectieuses avaient appelé en mai le président Emmanuel Macron tout juste élu à lever l'interdiction de soins funéraires pour les personnes séropositives. Une prohibition jugée anachronique et discriminatoire par les associations de lutte contre le sida.

"C'est une grande victoire dans le lutte contre la #serophobie et pour la dignité des personnes séropositives et de leurs proches" a réagi l'association AIDES sur twitter.