Jeudi, 20 Juillet, 2017

Le Parti socialiste désigne une nouvelle direction collégiale de 28 membres

Le PS change de direction: ce qu'il reste du parti en chiffres Carole Delga candidate à la direction collégiale du PS
Manon Joubert | 10 Juillet, 2017, 00:57

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du parti socialiste sur le départ, a proposé une liste de 26 membres pour former la nouvelle direction collégiale du parti. Avant de se ressaisir: "Le PS s'est affaissé après sa déroute parlementaire mais il ne s'est pas disloqué". Cette nouvelle direction serait organisée autour d'un noyau de 14 personnes, sept hommes et sept femmes, auquel s'ajouteraient des membres de droit, un conseil des territoires.

Les ancien (ne) s ministres Ericka Bareigts, Laurence Rossignol et Matthias Fekl seront en revanche de la partie, tout comme la députée Valérie Rabault (ex-raporteure du Budget), la présidente de la région Occitanie Carole Delga, le néo-député Luc Carvounas (ex-lieutenant de Manuel Valls ayant pris ses distances récemment), l'aubryiste Jean-Marc Germain, les montebourgeois François Kalfon et Emmanuel Maurel, ou encore le proche de Jean-Christophe Cambadélis Rachid Temal. Ce qui n'a pas empêché Manuel Valls, qui a aussi quitté le PS, de diffuser un tweet assassin.

Si je suis convaincue que ce travail sera forcément collectif, en allant très au-delà des murs de la maison socialiste, je crois aussi qu'il comporte sa part de solitude, de concentration et d'introspection. L'ex-député Pascal Cherki a déploré la faible représentation des "frondeurs " dans cette équipe dirigeante. S'y ajoutent trois membres de droit (le président de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains, François Rebsamen, le président du groupe PS à l'Assemblée, Olivier Faure, et la chef de file de la délégation française au Parlement européen, Christine Revault d'Allonnes), quatre porte-parole (Estelle Grelier, Sébastien Denaja, Julien Dray, Karim Bouamrane), le trésorier du PS, Jean-François Debat, et quatre élus chargés de la "coordination des territoires " (Hussein Bourgi, Pernelle Richardot, Emmanuel Grégoire et Mathieu Klein).

Le bureau national et les secrétaires nationaux du PS restent en place et suivront notamment les travaux de la direction provisoire, précise le PS dans un communiqué. L'objectif, sur le papier, est clair: définir la feuille de route qui doit mener les socialistes à leur prochain grand congrès, probablement en février 2018. Le but? " Trancher les problèmes importants " sur la ligne politique, comme " le rapport avec le pouvoir " et la France insoumise.

Il juge "de plus en plus difficile" de discuter avec ce dernier, qui dérive selon lui vers un "gauchisme autoritaire et le populisme le plus échevelé".