Lundi, 20 Novembre, 2017

Le dernier canular d'Hanouna coûte 3 M€ à C8 — TPMP

Depuis le canular jugé homophobe dans Baba Hot Line, TPMP est sur la pente descendante.D8 Depuis le canular jugé homophobe dans Baba Hot Line, TPMP est sur la pente descendante.D8
Max Fresnel | 28 Juillet, 2017, 00:11

Mercredi 26 juillet, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a infligé à la chaîne C8, appartenant au groupe Canal+, une amende de 3 millions d'euros pour la diffusion d'un canular homophobe dans l'émission "Touche Pas à Mon Poste" (TPMP) de Cyril Hanouna. Après le sketch fait par Cyril Hanouna le soir du 18 mai dernier dans lequel il se faisait passer pour un homosexuel désireux de rencontrer une personne grâce à une fausse annonce en ligne, le CSA avait été interpellé à de nombreuses reprises par des internautes et spectateurs choqués de cette séquence.

Adoptant une posture et une voix très efféminées et maniérées, l'animateur vise, selon le gendarme de l'audiovisuel, à donner une image caricaturale des personnes homosexuelles et a discuté en direct avec plusieurs personnes ayant répondu à cette annonce et les a encouragées à tenir " des propos d'une crudité appuyée " pour les tourner en dérision auprès du public. "Le CSA a estimé qu'en diffusant cette séquence, la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations", a justifié le régulateur dans un communiqué.

C8 dénonce le " traitement inéquitable et discriminatoire, dont Touche pas à mon poste est l'objet de la part du CSA ".

Un contexte qui explique en partie l'importance de la sanction annoncée aujourd'hui: C8 - diffuseur de l'émission - est condamnée à payer une amende de 3 millions d'euros. "Cette nouvelle sanction frappe, comme les deux précédentes prononcées il y a à peine plus d'un mois, par son caractère disproportionné", regrette C8.

Au total, le Conseil indique avoir reçu 47.000 plaintes concernant le programme de Cyril Hanouna. Le rapporteur indépendant, lui, avait conseillé de suspendre le programme Touche pas à mon poste pendant une semaine. Une décision aussitôt contestée par la chaîne. Depuis 2015, il a traité près de 16 dossiers, "prononcé 3 mises en garde et 2 mises en demeure, outre des courriers d'observation adressés à la chaîne ". Elle "fragilisera, de nouveau, l'équilibre financier du groupe Canal qui est le principal soutien financier de la création française et du sport notamment", écrit la direction dans un communiqué.