Samedi, 20 Janvier, 2018

Hommage européen et querelle familiale pour les funérailles d'Helmut Kohl

La passerelle des Deux Rives entre Strasbourg et Kehl La passerelle des Deux Rives entre Strasbourg et Kehl
Manon Joubert | 02 Juillet, 2017, 01:35

Au nom du président chinois Xi Jinping, au nom du gouvernement et du peuple chinois, M. Wan Gang a rendu un dernier hommage solennel à l'ancien chancelier allemand Helmut Kohl. Il restera comme le père de l'unité allemande, après la chute du mur de Berlin. Trois couronnes de fleurs ont été disposées devant le cercueil: l'une aux couleurs de la République fédérale d'Allemagne, l'autre au nom de l'Union européenne et la troisième, au nom de son épouse, portait l'inscription "In Liebe, deine Maike" (Avec Amour, Maike). "En lui rendant hommage en ce lieu symbolique de notre lien, nous disons notre espérance dans l'avenir de l'Europe", a écrit le président Macron sur le livre de condoléances, confortant ainsi Strasbourg en tant que siège du Parlement européen au moment où nombre d'élus réclament le regroupement des principales institutions à Bruxelles. "Helmut Kohl fut pour la France un interlocuteur privilégié, un allié essentiel, un bâtisseur infatigable, mais il fut plus que cela, il fut un ami", a-t-il encore souligné. La russie européenne de la cérémonie d'adieu à l'ancien chancelier allemand Helmut Kohl présentera le premier ministre de la fédération de RUSSIE Dmitri Medvedev.

Quoiqu'il en soit, cette passerelle sera un endroit fort agréable samedi alors qu'il sera de bon ton d'éviter le centre-ville et particulièrement les abords du Parlement européen, en raison du nombre de restrictions de circulation.

La cérémonie a débuté par l'entrée du cercueil recouvert du drapeau européen, dans l'hémicycle où était dressé un portrait photographique de l'ancien chancelier.

Angela Merkel a été la dernière à prendre la parole, un discours que la seconde épouse de Kohl aurait aimé interdire.

L'idée d'un hommage européen vient du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Il honore un des trois dirigeants faits "citoyens d'honneur de l'Europe". "L'Europe lui doit beaucoup", a souligné avant la cérémonie le président de la Commission européenne, le seul des dirigeants européens encore en fonctions à l'avoir côtoyé. Les deux autres sont les Français Jean Monet, mort en 1979, et Jacques Delors, âgé de 91 ans. Durant son mandat, de 1982 à 1998, Kohl a effectué une visite en Corée du Sud en 1993 et a affiché son soutien à la réunification des deux Corées. La dépouille mortelle de l'ancien chancelier sera ensuite transportée à Spire, dans le Land de Rhénanie-Palatinat, où il sera inhumé.