Mardi, 26 Septembre, 2017

Bardet déplore les huées contre Froome — Tour de France

Fabio Aru Fabio Aru
Mickael LaFromboise | 18 Juillet, 2017, 00:25

Selon lui, c'est au terme des deux étapes alpestres que le visage du vainqueur du Tour de France sera dévoilé, avec notamment le sommet de l'Izoard comme clef de voûte de cette édition 2017.

Lundi 17 juillet, après l'étape reliant Laissac au Puy-en-Velay, les coureurs et leurs équipes se reposent. A l'heure d'attaquer la troisième semaine et les Alpes, le leader de Sky dispose d'un avantage très maigre, qu'il devrait augmenter dans le contre-la-montre, samedi, à Marseille, à la veille de l'arrivée sur les Champs-Elysées. "C'était attendu et je savais que chaque étape, chaque seconde, allaient compter", a-t-il ajouté. "C'était un moment de stress, j'ai pensé que peut-être je ne parviendrais pas à revenir en tête de la course".

" La formation AG2R a fait sa course, elle est monté plutôt très vite mais, juste avant la montée, j'ai rencontré un souci mécanique au niveau de ma roue arrière, laquelle était cassée " a expliqué le porteur du maillot jaune peu après l'arrivée".

Au classement général, Chris Froome conserve 18 secondes d'avance sur l'Italien Fabio Aru (Astana) et 23 sur le Français Romain Bardet (AG2R), dont l'équipe a pris les choses en mains dans le final de l'étape. J'ai ouï dire que Froome s'était fait invectiver parfois.

Dimanche encore, Christopher Froome a bien failli laisser filer son maillot jaune.