Jeudi, 18 Octobre, 2018

Au moins 24 morts dans un attentat à Kaboul

L'attentat visait apparemment la résidence du leader de la communauté hazara et membre du Parlement Mohammad Moqaqeq Au moins huit morts dans un attentat à Kaboul
Manon Joubert | 25 Juillet, 2017, 00:17

Le porte-parole du ministère afghan de l'Intérieur, Najib Danish, a dans des déclarations aux médias indiqué que l'explosion s'est produite vers 07h00 (heure afghane) dans la zone de "Youli Souhna " à Kaboul et a fait au moins vingt-quatre morts. Il a pu apercevoir l'autobus frappé, entièrement calciné, à proximité du ministère dont il acheminait les employés.

Plusieurs informations avaient commencé à circuler dimanche à propos de cette attaque, survenue alors que les talibans s'emparaient du district de Taywara au terme de plusieurs jours de combat, mais elles étaient particulièrement difficiles à vérifier en raison de l'éloignement de cette région. "Je me suis jeté dehors et j'ai vu un bus en feu". Un photographe de l'AFP a assisté au ballet des ambulances et vu plusieurs blessés emportés par des taxis ou des voitures privées. "Beaucoup de mes amis ont été tués ou blessés", confie à son tour Momin, un petit commerçant. L'attentat visait apparemment la résidence du leader de la communauté hazara et membre du Parlement Mohammad Moqaqeq. Il est possible que les talibans aient fortuitement atteint le quartier chiite en voulant cibler des employés du ministère des Mines. Selon son porte-parole Omid Maisom, la voiture a explosé devant le premier point de contrôle de sa résidence.

La communauté hazara, minorité chiite de quelque 3 millions d'habitants, longtemps discriminée et marginalisée, est connue pour être l'une des plus ouvertes du pays, notamment envers les droits des femmes.

C'était le premier attentat revendiqué par l'organisation djihadiste, Etat Islamique (EI) au coeur de Kaboul. Plus récemment, le 16 juin, une attaque a visé la célébration de la "Nuit du Destin", à la fin du Ramadan.