Jeudi, 18 Janvier, 2018

Michelin va supprimer 1.500 emplois en France sans départ contraint

MICHELIN VEUT SUPPRIMER PRÈS DE 1.000 POSTES À CLERMONT D'ICI 2021 MICHELIN VEUT SUPPRIMER PRÈS DE 1.000 POSTES À CLERMONT D'ICI 2021
Napoleon Lievremont | 24 Juin, 2017, 01:01

Michelin prévoit en effet le départ de 5000 salariés en France pour environ 3500 recrutements d'ici à 2021.

S'agissant des Etats-Unis, le projet entraînerait une baisse d'environ 450 postes dans les fonctions centrales entre 2018 et 2021. "Michelin semble faire ce qu'il faut car la pyramide des âges est importante chez nous", dit un autre cadre, Thierry, qui espère profiter de ce plan de départ en pré-retraite après 40 ans chez Michelin.

Michelin se réorganise au niveau mondial et va concentrer ses sites français sur des emplois à forte valeur ajoutée, ce qui entraînera la suppression de centaines d'emplois dans l'Hexagone, sans départ contraint.

Le manufacturier clermontois Michelin a annoncé ce jour qu'il se lançait dans une nouvelle une réorganisation mondiale. Le siège historique de Michelin concentrera la majorité des non-remplacements, avec 970 collaborateurs et cadres non remplacés. Pour le reste, Michelin favorisera les pré-retraites, par le biais d'un dispositif d'incitation qui reste encore à préciser. Sur la même période, il prévoit donc d'embaucher 3.500 personnes, dont 1.000 à Clermont-Ferrand.

"Le départ de ces personnes peut se faire sans aucune souffrance sociale, il n'y a pas de sujet de départs contraints, c'est sur la base du volontariat", a indiqué le PDG de Michelin, Jean-Dominique Senard. De plus, l'implantation d'activités nouvelles à Clermont-Ferrand permettra de recruter 250 profils nouveaux hautement qualifiés sur la région. Dans l'optique de déployer une approche "Clients & Métiers", 14 Lignes Business verront le jour: "Elles auraient vocation à construire des offres pour satisfaire des groupes de clients ayant des attentes similaires à travers le monde". En outre, 8 Directions Opérationnelles seraient créées pour apporter expertises et support aux Régions et aux Lignes Business.

Objectif: rester compétitif, devenir même plus performant. " Aujourd'hui, nous avons sept niveaux de hiérarchie entre le président et un directeur d'usine, détaille M. Menegaux".