Samedi, 21 Octobre, 2017

Mélenchon "content" de voir le ministre "épinglé" — Affaire Ferrand

Législatives: la guerre des gauches à Marseille Cazeneuve va porter plainte contre Mélenchon après de nouveaux propos sur la mort de Fraisse
Jean-Pascal Bellegarde | 01 Juin, 2017, 01:30

Les propos remontent à mercredi dernier. "Cazeneuve, le gars qui s'est occupé de l'assassinat de Rémi Fraisse". A tel point qu'il a annoncé ce dimanche soir sa décision de "porter plainte " contre le leader de La France insoumise.

C'est une affaire en deux temps.

Première étape à Massy, aux alentours de 16h30, où Jean-Luc Mélenchon a été élu municipal et départemental il y a 25 ans.

"On va en rester là, je ne souhaite pas cette polémique, je ne l'ai pas voulue", a dit Jean-Luc Mélenchon, assurant faire "l'objet d'une campagne de diabolisation qui est souvent très cruelle". Le militant écologiste Rémi Fraisse a été tué par une grenade offensive lancée par un gendarme en marge d'une manifestation près du site du barrage de Sivens, en octobre 2014. "Ce type ose la ramener avec son costume de bedeau". Oui le bedeau du capital et de ce gouvernement!

La qualification de la mort de Rémi Fraisse a changé dans la bouche des représentants de la France Insoumise. Ce n'est pas moi, non? T'étais caché sous quelle pierre, dans quel fossé?

Une passe d'armes qui pourrait bientôt toucher à sa fin?

C'est une vidéo diffusée par nos confrères de C politique sur France 5 qui a constitué la goutte d'eau.

Mélenchon s'est borné à présenter des explications lui permettant de rétropédaler sur le plan juridique tout en se montrant ferme politiquement. "Je n'ai pas accusé M. Cazeneuve d'avoir tué Rémi Fraisse".

Cet ex-maire du secteur qui regroupe, entre Vieux Port et quartiers portuaires, les arrondissements parmi les plus pauvres de la ville, s'est au passage indigné de la stratégie de M. Mélenchon qui consiste, selon lui, à vouloir "écraser les autres". "Par ses propos à mon sujet, il démontre que l'insulte est devenu son mode de pensée et d'expression", a réagi M. Cazeneuve dans un communiqué. On est où là? Et de conclure: "il stérilise tout ce qu'il touche (.) Vouloir substituer Jean-Luc Mélenchon au PS, c'est condamner la gauche à ne plus jamais gouverner". Dans un entretien au Parisien, l'ancien candidat à la présidentielle s'est dit mercredi "content" de voir le "donneur de leçons" Richard Ferrand "épinglé" dans une affaire de transaction immobilière impliquant sa compagne. Hors de question pour le candidat de signer un chèque en blanc à Emmanuel Macron et à le laisser construire une majorité En Marche à l'Assemblée nationale.