Samedi, 20 Octobre, 2018

Free attaque le géant Américains Netflix — Justice

Free-Logo Classement des FAI : Free attaque Netflix
Napoleon Lievremont | 23 Juin, 2017, 00:53

Ce serait donc plus pour préserver son image que Free s'attaquerait aujourd'hui à Netflix.

Vous le savez, chaque mois, nous relayons le classement des débits relevés par Netflix avec ses abonnés sur les différents opérateurs français. Free y est quasiment systématiquement dernier, parfois même complètement à la traîne.

Mais encore faut-il que Free réussisse à prouver que Netflix est de mauvaise foi ou qu'il modifie consciemment le classement.

Si Free attaque Netflix, en particulier la maison-mère et sa filiale néerlandaise, devant le tribunal de commerce de Paris, c'est que l'opérateur soupçonne l'entreprise américaine de le rabaisser intentionnellement dans son classement. La plupart des freenautes avec Mini 4K étant en ADSL, au mieux en VDSL2.

Cet indice est relatif au débit moyen aux heures de pointe pour la consultation en streaming sur Netflix. Et très largement, avec des débits moyens de 2.49 Mbit/s (mai 2017).

Un risque important pour Free? Jusqu'à présent, les deux sociétés n'ont jamais réussi à s'entendre pour que les abonnés de Free puissent regarder Netflix facilement sur leur téléviseur, à l'inverse des clients des autres FAI. L'enjeu est de taille: selon BFMBusiness, Free pourrait réclamer des dizaines de millions d'euros de dommages.

Le streaming demande énormément de bande passante et Free s'est déjà engagé dans une lutte contre YouTube déclarant que "YouTube et Google estiment qu'ils ont un tel pouvoir d'attractivité qu'ils vont pouvoir utiliser nos réseaux sans rémunérer l'excès de trafic qu'ils génèrent". Selon BFM Business, l'opérateur reproche à Netflix de le faire apparaître comme étant celui qui propose le plus mauvais débit parmi les quatre opérateurs hexagonaux. "Le problème est que cette mesure ne distingue pas les opérateurs raccordés et ceux qui ne le sont pas ".

Si cette mesure n'est représentative que des débits atteints sur la plateforme Netflix et pas de l'ensemble des débits chez un fournisseur d'accès donné, cela déplaît tout de même à Free.

Le conflit porte sur la mesure de la qualité de l'accès internet publiée chaque mois par Netflix.