Mercredi, 15 Août, 2018

Double attentat meurtrier sur un marché bondé à Parachinar — Pakistan

Explosion devant un QG de la police au Pakistan, au moins 11 morts Le Pakistan ensanglanté par des attentats à l'approche de l'Eid
Manon Joubert | 25 Juin, 2017, 01:30

"La police a précisé que la nature de l'explosion n'était pas encore connue avec certitude, tout en indiquant qu'un de ses véhicules avait été visé". À Quetta, capitale du Baloutchistan, un véhicule de police a été pris pour cible par un attentat revendiqué à la fois par les jihadistes de Daesh et par Jamaat-ul-Ahrar, une faction du mouvement taliban pakistanais.

Ces deux attentats ont été revendiqués, dans un message à l'AFP, par un porte-parole du groupe armé sunnite Lashkar-e-Jhangvi Al-Alami, considéré comme affilié à l'organisation Lashkar-e-Janghvi (LeJ), auteur de plusieurs attentats au Pakistan ces derniers mois.

La première explosion a eu lieu à l'heure de pointe sur un marché de Parachinar, capitale de la zone tribale de Kurram, et la seconde " quand les secours se sont précipités sur le site pour aider les blessés", a affirmé un haut responsable local. L'armée pakistanaise a annoncé vendredi soir avoir renforcé la sécurité à travers le pays, y compris le long de la frontière afghane, après les attentats commis dans la journée.

A Parachinar, les deux explosions sont survenues à trois minutes d'intervalle dans cette ville proche de la frontière afghane.

L'explosion a fait 13 morts et une vingtaine de blessés, a indiqué Fareed Ahmed, médecin en chef de l'Hôpital civil. Parmi les morts figurent neuf policiers, selon le chef de la police de la ville, Abdul Razzak Cheema.

Par ailleurs, toujours vendredi, des tireurs juchés sur des motos ont tué par balles quatre policiers attablés dans un restaurant à Karachi (sud), selon la police locale. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.