Mardi, 23 Mai, 2017

Un premier Conseil des ministres pour fixer le cap du quinquennat — Macron

Boulogne-Billancourt, le 2 mars 2017. Nicolas Hulot au siège de sa fondation Boulogne-Billancourt, le 2 mars 2017. Nicolas Hulot au siège de sa fondation
Manon Joubert | 19 Mai, 2017, 11:57

Elisabeth Borne nommée ministre chargée des Transports auprès de Nicolas Hulot.

Gérard Collomb, nommé ministre de l'Intérieur, au rang de ministre d'Etat. Une stricte parité hommes/femmes a été respectée, selon l'engagement du président. Le premier ministre ainsi que quatre ministres sont concernés. A 70 ans et après 40 ans de vie politique, celui qui a poussé Emmanuel Macron à briguer la magistrature suprême, devient pour la première fois ministre. A l'image d'un Gaston Defferre sous François Mitterrand, Emmanuel Macron semble avoir privilégié l'expérience d'un maire d'une grande ville pour occuper la place Beauvau, constamment sur le devant de la scène.

François Bayrou, que l'on attendait à Matignon, a aussi reçu un poste. L'ancien animateur-producteur de télévision est engagé en politique depuis une décennie au nom de la défense de l'environnement. Il a également eu une part active dans la préparation de la Conférence de Paris sur le climat en 2015. Bien qu'Emmanuel Macron n'ait pas spécialement tendu la main vers les extrêmes durant sa campagne.

Dès avril 2017, l'ex-candidat à la primaire de la droite faisait les yeux doux à Emmanuel Macron, en indiquant son désir de "travailler avec " le président élu en mai 2017.

Viennent ensuite 3 membres du MoDem: François Bayrou, Sylvie Goulard (ministre des Armées) et Marielle de Sarnez (aux Affaires européennes). Mais la plupart d'entre eux pourraient attendre jusqu'à la date butoir, au soir du second tour des élections législatives, pour démissionner.

André Malraux avait aussi été nommé ministre d'Etat, chargé des Affaires culturelles dans le gouvernement Debré en janvier 1959, gardant ce titre jusqu'en 1969, tandis que sous la quatrième République, François Mitterrand a été ministre d'Etat dans le cabinet Edgar Faure (1952). Il a réussi à convaincre Nicolas Hulot (62 ans) de prendre part à son premier gouvernement. Enfin, Emmanuel Macron avait promis un gouvernement transpartisan. Il joue notamment un rôle important dans la constitution des listes pour les législatives du mois prochain.

▶ Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics. De même, le nouveau chef de gouvernement s'est montré peu coopératif quand il s'est agi de remplir, en 2014, une " déclaration d'intérêts et d'activités au titre d'un mandat parlementaire ".

"L'ensemble des affaires économiques de la France est confié aux hommes de droite, confirmant le virage austéritaire et libéral de Macron".

Sur la forme, le premier gouvernement de l'ère Macron respecte les principaux critères mis en avant.

- Agnès Buzyn est ministre des solidarités et de la santé.

La Guadeloupéenne et double championne olympique d'escrime Laura Flessel est ministre des Sports, une fonction qui n'existait pas au sein du gouvernement précédent, qui en avait fait un secrétariat d'État.

Le secrétaire national du Parti communiste français, Pierre Laurent, a déploré mercredi la formation d'un "gouvernement libéral de combat", après la nomination des 22 membres du gouvernement d'Edouard Philippe, se demandant "dans quelle galère s'est embarqué Nicolas Hulot".