Vendredi, 20 Juillet, 2018

Trois nouvelles arrestations — Attentat de Manchester

GB l'Ukip accuse May de porter Suzanne Evans la vice-présidente du parti UKIP le 25 mai 2017 à Londres Daniel LEAL-OLIVAS
Max Fresnel | 27 Mai, 2017, 00:16

La maison de la famille Abedi, située dans la banlieue de Manchester, avait également été perquisitionnée. "J'ai personnellement parlé avec lui et j'ai essayé de le convaincre qu'il s'agissait seulement d'un acte criminel". Selon ce proche qui s'exprimait sous couvert de l'anonymat, l'ami de Salman Abedi est décédé après avoir été poignardé par de jeunes britanniques à Manchester.

Le père de l'auteur présumé de l'attentat de Manchester, qui a fait 22 morts, a été arrêté, mercredi, dans la capitale libyenne Tripoli, a annoncé un porte-parole d'une unité des services de sécurité. Il a transité par l'aéroport Atatürk d'Istanbul en route pour l'Europe, a par ailleurs indiqué un haut responsable turc, sans préciser de date précise de son passage par Istanbul. Atatürk est l'un des rares aéroports de la région desservis par des vols directs depuis la Libye. Hachem Abedi "a indiqué qu'il appartenait à l'EI avec son frère Salman Abedi (.) et a reconnu qu'il était présent en Grande-Bretagne au cours de la période de préparation de l'attentat", a affirmé la Force de dissuasion, qui fait office en Libye de police loyale au gouvernement d'union nationale (GNA).

Dans le même temps, la police antiterroriste britannique a regretté la "divulgation non autorisée" d'informations notamment aux États-Unis sur l'attentat, commis par Salman Abedi, un jihadiste britannique d'origine libyenne de 22 ans et revendiqué par le groupe Etat islamique, jugeant que cela "nuisait" à l'enquête. Le frère et le père du kamikaze ont été interpellés en Libye.

Six hommes avaient déjà été arrêtés mardi et mercredi dans le cadre de l'enquête. Plusieurs médaillés olympiques doivent participer à cette compétition d'athlétisme sur Deansgate, l'une des principales artèresde la ville, à quelques centaines de mètres de l'Arena, la salle de concert où a eu lieu l'attentat lundi soir. Il promet d'autres attaques. Dans cette liste figure Saffie Rose Roussos, huit ans, la plus jeune victime connue. Le décès d'Olivia Campbell, une jeune fille de 15 ans, a été confirmé mercredi par sa mère, Charlotte, dans un message posté sur Facebook. Sa soeur Jomana, interrogée par le Wall Street Journal, donne une autre raison à ce désir de vengeance: "Il a vu des enfants -des enfants musulmans- mourir dans le monde et il voulait les venger". Deux mères de famille venues récupérer leurs filles ont été tuées par l'explosion, Alison Howes, 45 ans, et Lisa Lees, 47 ans. Selon les médias polonais, il s'agit d'Angelika et Marcin Klis. En le revendiquant, l'EI a menacé de perpétrer d'autres attaques.

Outre la revendication de l'attentat par l'agence de propagande de Daech, les autorités soupçonnent en effet le jeune homme d'avoir servi de "mule" à l'organisation terroriste, en ayant accepté de transporter puis de déclencher l'engin explosif, confectionné par une tierce personne.