Vendredi, 20 Juillet, 2018

Nouvelle arrestation liée à l'attentat près de Manchester — GB

ACTUALITESINTERNATIONALAttentat de Manchester: le point sur l’enquête 24 mai 20170 ACTUALITESINTERNATIONALAttentat de Manchester: le point sur l’enquête 24 mai 20170
Manon Joubert | 26 Mai, 2017, 06:07

"Nous ne pouvons ignorer la possibilité qu'un groupe d'individus plus large soit lié à l'attentat de Manchester", a déclaré mardi soir la Première ministre Theresa May, annonçant également des renforts de l'armée pour épauler la police.

Hachem Abedi a été appréhendé mardi à 20 h, heure locale, alors qu'il venait de récupérer 4500 dinars libyens (environ 4350 dollars canadiens) provenant de son frère Salman, indique une source à l'AFP. Son père, contacté à Tripoli par l'agence de presse Associated Press, a assuré que son fils était innocent.

Des témoins cités par des médias britanniques ont évoqué une "déflagration " à la fin du concert, alors que les lumières venaient de se rallumer et que les spectateurs se dirigeaient vers la sortie. La dernière en date concerne une femme, arrêtée mercredi soir dans un quartier nord de la ville. L'homme "était en possession d'un paquet que nous examinons actuellement", a précisé un communiqué.

Plus tôt mercredi, trois autres individus ont été arrêtés dans le sud de Manchester. Parmi les morts et les blessés figurent des enfants. Enfin, ce 25 mai dans la matinée, deux autres hommes ont été arrêtés dans cette région, ce qui porte à huit le nombre de personnes en garde à vue en lien avec l'attentat.

Elle a confirmé que l'auteur de l'attaque, un étudiant de 22 ans britannique d'origine libyenne, est mort dans l'attentat. Ses parents sont tous les deux nés en Libye et ont fui le régime de Mouammar Kadhafi pour trouver refuge au Royaume-Uni. Le chef de la police de la ville, Ian Hopkins, a dit que l'enquête portait "clairement " sur un réseau autour du kamikaze. L'engin explosif était dans un bagage laissé par terre avant sa détonation, selon le Times.

Hachem Abedi "était surveillé depuis un mois et demi" et "les équipes d'investigation ont fourni des renseignements selon lesquels il préparait un acte terroriste dans la capitale Tripoli", a ajouté la Force de dissuasion. Ils pourraient aussi patrouiller dans des gares ou des aéroports, des concerts et des événements sportifs. Plus de 3800 soldats sont prêts à intervenir en cas de besoin, selon Londres.

Face à la recrudescence d'une menace terroriste dans le pays, l'armée a été déployée à travers la Grande-Bretagne, où le niveau d'alerte maximale est désormais en vigueur. Son père aurait en outre été un membre du Groupe islamique combattant libyen.

Le frère, qui a revendiqué son appartenance à l'EI, "était au courant du projet d'attentat" perpétré lundi à Manchester. Il était connu des services de sécurité et a effectué un voyage en Libye peu avant l'attaque. Il avait entamé des études de commerce et de management à l'université de Salford, dans l'agglomération de Manchester, mais il les avait abandonnées au bout de deux ans et n'avait pas obtenu son diplôme. Le drame a coûté la vie à 22 personnes.

Les experts judiciaires poursuivent par ailleurs sans relâche leur travail d'identification des victimes.