Samedi, 22 Juillet, 2017

Macron est officiellement président — France

Le président de la République François Hollande à l’Élysée Le président de la République François Hollande à l’Élysée. Crédits
Napoleon Lievremont | 15 Mai, 2017, 00:36

Il a eu un mot pour ses partenaires socialistes, expliquant qu'il avait tenu à venir au siège du parti, comme l'avait fait François Mitterrand en 1995, pour "retrouver des souvenirs, des visages", mais aussi "parce que sans vous, sans le mouvement que vous portez, sans la force que vous incarnez, je n'aurais jamais présidé la France".

Puis il est revenu vers le perron pour poser quelques instants au côté de son épouse Brigitte, radieuse et émue.

La cérémonie d'investiture du nouveau président de la République française et de passation de pouvoir entre François Hollande le sortant et Emmanuel Macron, l'entrant, a eu lieu en fin de matinée ce dimanche 14 mai 2017 à l'Elysée.

Quelque 530 journalistes français et étrangers se sont accrédités pour cette cérémonie qui s'est ouverte sous un ciel menaçant avant de virer au grand soleil au moment même où François Hollande s'en allait, très loin du déluge des premières heures de sa présidence.

Là, Laurent Fabius, le président du Conseil constitutionnel, proclamera le résultat officiel de l'élection présidentielle.

Pour son premier déplacement de chef d'Etat, Emmanuel Macron a rendu visite dimanche à des soldats français blessés en opérations, à l'hôpital militaire Percy de Clamart, près de Paris.

Quelque 300 invités l'y attendent.

Au nombre des invités, une petite dizaine de "marcheurs" de la première heure, Richard Ferrand, Christophe Castaner, Renaud Dutreil, Gérard Collomb, la larme à l'oeil, Sylvie Goulard ou François Patriat et de nombreuses personnalités dont Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre Gattaz ou Elisabeth Guigou. Il a également attendu que la voiture ait franchi le portail de l'Elysée pour se retirer à l'intérieur. Le tout sous haute sécurité: près de 1.500 policiers et gendarmes sont mobilisés pour cette passation de pouvoir. Un Premier ministre sera nommé lundi et le nouveau gouvernement mardi.

A peine franchies les grilles du palais présidentiel, l'ex-président a traversé la Seine pour se rendre du siège du PS.

Une fois les vacances finies, l'ancien Président investira les bureaux parisiens mis à sa disposition. D'après plusieurs médias français, le député-maire Les Républicains du Havre Édouard Philippe est le favori pour succéder à Bernard Cazeneuve à Matignon.

François Hollande souhaitait que son successeur dispose "de tous les éléments qui lui permettront d'être efficace dès le premier jour, que tous les dossiers sur les sommets internationaux soient préparés, que les sujets économiques et industriels soient bien appréhendés et que toutes les équipes fonctionnent en harmonie", ainsi qu'il l'avait confié en rentrant de Berlin, après son récent dîner d'adieu avec la chancelière allemande Angela Merkel.

"Je veux rendre aux Français leur confiance en eux, depuis trop longtemps affaiblie", a-t-il insisté sur un ton grave, avec "la certitude intime que nous pouvons ensemble écrire une des plus belles pages de notre histoire".

Grosse déception pour les admirateurs du nouveau couple présidentiel qui attendaient voir Brigitte et Emmanuel Macron traversér main dans la main sur tapis rouge, la cour de l'Elysée. Son ancien directeur de cabinet à Bercy, Alexis Kohler, 44 ans, a été nommé secrétaire général de l'Elysée.