Vendredi, 21 Septembre, 2018

L'opération immobilière de Richard Ferrand grâce aux Mutuelles de Bretagne — Polémique

Premier couac pour le nouveau gouvernement français Zap politique 24 mai : la polémique Richard Ferrand commentée (vidéo)
Marie-Paule Arceneaux | 27 Mai, 2017, 00:21

Les Mutuelles de Bretagne ont loué des locaux à l'épouse de Richard Ferrand lorsqu'il en était le directeur général.

Alors que François Bayrou doit bientôt porter à l'Assemblée la loi de moralisation de la vie politique, Richard Ferrand, nouveau ministre de la Cohésion des territoires, est épinglé ce mercredi par Le Canard enchaîné.

Ce n'est qu'après avoir miraculeusement décroché le marché sans que son compagnon - non membre du conseil d'administration - n'ait lourdement et directement plaidé en faveur de son offre que Sandrine Doucen, 42 ans, avocate inscrite au barreau de Brest depuis le 2 septembre 2004, va s'atteler à sa tâche en créant, le 24 février 2011, par acte notarié - on est jamais trop prudent et à l'abri d'une petite erreur - une société civile immobilière (SCI) au capital de 100 € dénommée SACA qu'elle fera immatriculer au registre du commerce et des sociétés (RCS) de Brest le 28 mars 2011 sous le numéro 531 315 950 et qu'elle domiciliera à leur domicile personnel à Brest, 2 rue de Kerglas.

Vendredi 26 mai, le procureur de Brest a indiqué ne pas avoir l'intention d'ouvrir une enquête préliminaire après les révélations du Canard enchaîné sur une affaire immobilière impliquant le ministre de la Cohésion des territoires.

"Il n'y a donc pas une affaire, il y a un débat. Acte 4: il démissionne".

Un travail d'assistant parlementaire traditionnelEn ce qui concerne l'emploi de son fils en tant qu'attaché parlementaire, Richard Ferrand assure qu'il n'a rien à se reprocher.

Y a-t-il une " affaire Ferrand "?

"Président de l'UDI et candidat aux législatives, Jean-Christophe Lagarde, s'est lui "étonné" sur RTL qu'aucune enquête n'ait été ouverte par le parquet (.) Moi, à sa place, je demanderais au parquet d'enquêter pour démontrer son innocence". "Moi, à sa place, je demanderais au Parquet d'enquêter pour démontrer son innocence", a déclaré M. Lagarde sur RTL.

Ces pratiques, qui n'ont a priori rien d'illégal, ont déclenché un concert de réactions, certains, comme Marine Le Pen, allant jusqu'à demander la démission du ministre au nom de la cohérence avec les valeurs prônées par le gouvernement.

"Sur les initiatives du gouvernement que le PS pourrait soutenir, M. Cambadélis a cité le projet de loi sur la moralisation de la vie publique".

L'affaire "démontre encore plus clairement et encore plus fortement la nécessité d'avoir des règles d'une très grande clarté afin de pouvoir les respecter de façon extrêmement stricte", pour que les responsables publics ne se placent pas "dans des situations qui seraient légales mais contestées", selon M. Philippe.