Mardi, 13 Novembre, 2018

Les fuites "nuisent" à l'enquête — Attentat de Manchester

Les fuites Les fuites "nuisent" à l'enquête — Attentat de Manchester
Manon Joubert | 26 Mai, 2017, 06:00

L'enquête sur l'attentat de Manchester progressait rapidement jeudi, avec huit hommes au profil " intéressant " désormais en garde à vue, la police antiterroriste regrettant pourtant des fuites dans les médias américains qui " nuisent " à leurs efforts.

Place St Ann, la foule a entonné "Don't look back in anger" (ne rumine pas la colère) du groupe mancunien Oasis. ", a déclaré Sam Trefla, 52 ans, à l'AFP. Tout cela reste difficile à croire".

Né à Manchester, Salman Abedi, 22 ans, est mort dans l'explosion de la "puissante bombe" déclenchée à la fin du concert de la pop-star américaine Ariana Grande, à l'une des sorties du Manchester Arena.

Alors que l'enquête suit son cours pour déterminer les motivations et liens entretenus par Salman Abedi avec des groupuscules terroristes, un article du Middle East Eye semble affirmer que le jeune homme de 22 ans auteur de l'attentat suicide de Manchester, ainsi que d'autres membres de sa famille, avaient des liens très étroits avec un groupe djihadiste appelé Groupe islamique combattant libyen (GICL), une branche d'Al-Qaïda qui aurait été appuyée par Londres dans les années 1990 pour éliminer Mouammar Kadhafi.

Sur la liste des personnes tuées dans l'attentat figure une policière qui était de repos, a précisé la police. Et il a demandé, au cours du sommet, un "moment de silence" pour les victimes de l'attentat.

De son côté, la police britannique a fait savoir qu'elle enquêtait sur "un réseau".

En guise d'amende honorable, son secrétaire d'Etat Rex Tillerson fera sa première visite à Londres dès vendredi pour exprimer "sa solidarité" après l'attentat.

Elle a en revanche assuré que le profil des hommes arrêtés depuis mardi, pour la plupart dans l'agglomération, était " intéressant " et que des perquisitions se poursuivaient jeudi. Le bilan pourrait s'aggraver: une vingtaine des 64 blessés hospitalisés -parmi lesquels douze ont moins de 16 ans- restaient en soins intensifs mercredi.

Dans un élan de solidarité, les clubs de football Manchester City et Manchester United ont annoncé qu'ils allaient verser un million de livres (1,15 million d'euros) au fonds d'urgence mis en place pour venir en aide des victimes.

"Les dégâts sont encore plus grands quand cela implique la divulgation non autorisée de preuves potentielles au beau milieu d'une importante enquête du contre-terrorisme", a ajouté ce porte-parole.

La police britannique est persuadée qu'il a reçu l'appui d'une cellule. "La police britannique a été très claire sur le fait qu'elle veut contrôler le flux d'informations, afin de protéger l'intégrité opérationnelle" de l'enquête et pouvoir bénéficier "d'éléments de surprise", a déclaré Amber Rudd sur la BBC.

A Tripoli, le gouvernement d'Union nationale (GNA) a affirmé "coopérer étroitement" avec les autorités britanniques.

Le père de Salman Abedi a aussi été arrêté, mercredi, dans la capitale libyenne, a indiqué un porte-parole d'une unité des services de sécurité. Selon une source libyenne aurait affirmé que le frère en question "appartenait à l'EI avec son frère Salman Abedi (.) et il a reconnu qu'il était présent au Royaume-Uni durant la période de préparation de l'attentat".

L'auteur de l'attentat meurtrier de Manchester était animé par un "désir de vengeance".

Autour de Salman Abedi, le terroriste de Manchester, une famille au coeur des soupçons.