Dimanche, 24 Septembre, 2017

Le président Macron promet de "refonder" l'UE

Manon Joubert | 15 Mai, 2017, 00:33

Le 8ème président de la Vème République va être officiellement investi ce dimanche 15 mai dès 10h au Palais de l'Elysée. Auparavant, Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, avait proclamé les résultats officiels de la présidentielle et prononcé les quelques mots de l'investiture. Face à lui, l'intéressé, les yeux humides.

Mais Emmanuel Macron a invité aussi le compagnon de Corinne Erhel, députée des Côtes-d'Armor décédée le 5 mai lors du dernier meeting de la campagne, celui de Xavier Jugelé, le policier tué le 20 avril sur les Champs-Elysées lors d'une attaque jihadiste, ainsi que le père d'une militante d'En Marche! qui s'est tuée en voiture durant la campagne, à l'âge de 29 ans.

Après la cérémonie d'investiture à l'Elysée, le nouveau chef de l'Etat a quitté, entre deux averses, le palais présidentiel et a pris place à bord d'un "Command car", véhicule traditionnellement utilisé par le président de la République pour passer les troupes en revue lors du défilé du 14 juillet.

Emmanuel Macron, 39 ans, est devenu dimanche le plus jeune président jamais élu en France, au terme de la passation de pouvoir à l'Elysée avec son prédécesseur François Hollande. Le soleil s'était levé.

"C'est toujours en Corrèze que je me ressource, que je reprends des forces (.) Mes forces sont là", confiait récemment François Hollande, conscient du "sentiment de vide" qui pourrait s'emparer de lui. Sur un autre cliché enfin, on découvre un François Hollande fatigué, qui passe sa main dans ses cheveux.

Puis lui-même et François Hollande s'enfermeront dans le bureau présidentiel, au premier étage du palais, pour un tête-à-tête au cours duquel le sortant livrera à l'entrant quelques secrets d'Etat dont les fameux codes de l'arme nucléaire.

Cette conversation à huit clos consiste à s'assurer qu'Emmanuel Macron dispose de tous les éléments qui lui permettront d'être efficace dès le premier jour, que tous les dossiers sur les sommets internationaux soient préparés, que les sujets économiques et industriels soient bien appréhendés et que toutes les équipes fonctionnent en harmonie.

Comme le veut la tradition, le nouveau président s'est fait présenter le grand collier de la Légion d'honneur avant d'aller saluer, un à un, les quelque 300 invités massés sur la moquette cramoisie du palais présidentiel, tandis que résonnaient des airs joyeux signés Mozart et Offenbach.

Le président Emmanuel Macron s'est rendu dimanche après-midi à l'hôpital militaire Percy, à Clamart (Hauts-de-Seine). Dans la cour, il a été salué par une nouvelle salves d'applaudissements et d'acclamations avant de prononcer son discours.

Brigitte, 64 ans, il a été accueilli sur le perron de l'Elysée par le président sortant François Hollande. Selon l'Elysée, le chef de l'Etat "a souhaité, comme premier déplacement, se rendre au chevet des soldats blessés au combat, pour défendre notre nation et la liberté dans le monde ".

Le marathon du nouveau chef de l'Etat se poursuivra à 17H00 à l'Hôtel de Ville de Paris avec une nouvelle cérémonie, toute aussi traditionnelle. Sa première semaine s'annonce chargée, avec pour commencer un voyage à Berlin et la nomination du Premier ministre lundi, puis du nouveau gouvernement mardi.