Samedi, 18 Novembre, 2017

Le pape attendu par des milliers de fidèles — Centenaire de Fatima

La population portugaise viendra aussi en force pour entendre le pape s'exprimer en portugais La population portugaise viendra aussi en force pour entendre le pape s'exprimer en portugais
Manon Joubert | 13 Mai, 2017, 21:47

Le pape François a été acclamé vendredi par une foule immense de pèlerins à son arrivée en hélicoptère dans la ville-sanctuaire de Fatima au centre du Portugal, où la Vierge Marie serait apparue il y a cent ans. Ce samedi 13 mai, le pape François vient canoniser deux petits bergers qui avaient affirmé avoir eu des apparitions de la Vierge Marie, en 1917.

"Nous déclarons saints les bienheureux Francisco Marto et Jacinta Marto et nous les inscrivons sur la liste des saints, en décrétant qu'ils soient vénérés en tant que tels par toute l'Eglise", a déclaré le pape.

Vendredi et samedi, la circulation automobile sera totalement interdite aux abords du sanctuaire, qui sera protégé contre une éventuelle attaque à la voiture-bélier grâce à des blocs en béton armé.

Miracle ou hallucination collective renforcée par un phénomène naturel?

Le père Vitor Coutinho, vice-recteur du sanctuaire de Fatima, a déclaré que la visite papale soulignait l'importance de Fatima pour l'Eglise catholique, d'autant que, fait rare, la canonisation, un siècle jour pour jour après l'apparition supposée de la Vierge, sera prononcée non pas à Rome, mais à l'endroit où vivaient les futurs canonisés.

Si les apparitions racontées par les bergers ne constituent pas un dogme auquel doivent croire tous les catholiques, leur canonisation est une consécration suprême.

Les parents d'un jeune garçon brésilien ont raconté jeudi à Fatima l'histoire de son rétablissement éclair, attribué aux bergers, après une grave chute, le second "miracle" nécessaire à leur canonisation. Elles ont été officiellement reconnues par l'Église catholique romaine en 1930.

Des milliers de pèlerins venus d'aussi loin que Cuba, le Venezuela et l'Argentine patientaient vendredi sous une pluie froide pour accueillir le pape. Depuis hier, le pape François est en pèlerinage à Fatima, au Portugal, pour célébrer le centenaire des apparitions de la Vierge à trois enfants bergers.

La reconnaissance d'autres apparitions ou guérisons inexplicables suit une procédure longue et prudente, pour ne pas mettre en risque la crédibilité de l'Eglise.

Lucia Dos Santos, cousine de Francisco et Jacinta Marto, décédée en 2005 à l'âge de 97 ans, est visée depuis 2008 par un procès en béatification. Le Saint-Siège s'est longtemps montré extrêmement frileux sur les nombreux écrits de l'unique survivante, vite éloignée de Fatima et qui deviendra une religieuse carmélite. Le Vatican a dit en 2000 que le troisième secret annonçait la tentative d'assassinat de Jean Paul II en 1981.

Le pape argentin, qui voue une intense dévotion à Marie et apprécie la vitalité de la piété populaire, lui a demandé d'aider les croyants à "suivre l'exemple de Francesco et Jacinta", les deux petits bergers qui seront canonisés aujourd'hui.

Il s'exprimait à la nuit tombée, l'esplanade et les rues adjacentes illuminées par une marée de cierges brandis par les fidèles, très émus et recueillis.