Jeudi, 17 Août, 2017

Le CCE vote à l'unanimité contre le projet de compagnie — Air France

Air France-KLM a amélioré son chiffre d'affaires de 1,9% à 5,709 milliards d'euros au 1er trimestre 2017 Air France-KLM a amélioré son chiffre d'affaires de 1,9% à 5,709 milliards d'euros au 1er trimestre 2017
Charles Cochet | 11 Mai, 2017, 15:30

Les élus du Comité central d'entreprise d'Air France ont voté mercredi à l'unanimité contre le projet "Boost" de nouvelle compagnie à coûts réduits, un avis consultatif avant la décision déterminante des syndicats de pilotes attendue d'ici fin mai.

La création d'une filiale d'Air France, pierre angulaire du projet stratégique "Trust Together" (la confiance ensemble), repose sur les épaules du SNPL.

Mercredi en CCE, les élus présents ont émis "à l'unanimité" un avis défavorable, a-t-on appris de sources syndicales. Le syndicat de pilotes majoritaire réunira ses instances mercredi prochain. Les représentants syndicaux de la CGT et du SNPL, en l'absence de leurs élus, se sont "associés au vote contre", ont-ils précisé à l'AFP. Le coefficient d'occupation des avions du groupe s'est amélioré de 2,2 points à 87,7%, selon le communiqué Sur le long-courrier, le trafic en passager-kilomètre transporté (PKT) a augmenté de 13,2% sur l'Amérique du Nord, de 5,1% sur l'Afrique et le Moyen-Orient, de 4,2% sur l'Asie, de 4,5% sur le réseau Caraïbes-Océan indien et de 1,9% sur l'Amérique latine. Le modèle économique de la compagnie reposerait principalement sur l'embauche d'hôtesses et stewards moins bien rémunérés qu'à Air France. Des garanties en matière d'activité (temps de vol), vis-à-vis de la consoeur néerlandaise KLM, sont également promises. Jérôme Beaurain (SUD) ajoute que le rapport commandité par le CCE estime que "dès 2018, Air France ne sera pas en capacité de respecter ces engagements". Selon lui, "tous les gains générés par Boost risquent d'être totalement absorbés".

La CFDT qui était "favorable à l'ambition initiale" du projet Boost a fait la même analyse que les autres organisations et a finalement aussi voté contre.

Les chiffres du trafic passagers "étaient déjà bons sur trois mois et le sont aussi sur quatre donc visiblement les prévisions de résultats concernant Air France sont en retard comparativement aux réalisations d'exploitation", a commenté auprès de l'AFP un courtier parisien. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Après une année 2016 marquée par la désaffection des voyageurs pour la France à la suite des attentats, Air France bénéficie d'une reprise de la demande "plus précoce et plus forte que prévu", notent les analystes de Barclays.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.