Mardi, 23 Mai, 2017

L'équipe d'Edouard Philippe en chiffres — Gouvernement

Le secrétaire national du Parti communiste français Pierre Laurent le 1er décembre 2016 à Paris Le secrétaire national du Parti communiste français Pierre Laurent le 1er décembre 2016 à Paris
Marie-Paule Arceneaux | 18 Mai, 2017, 00:54

Seuls deux membres du gouvernement sortant y figurent, l'ancien ministre socialiste de la Défense Jean-Yves Le Drian, nommé ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, et la radicale de gauche Annick Girardin, ministre des Outre-mer.

La liste comprend quinze ministres et quatre secrétaires d'Etat, selon Kohler qui donnait lecture d'une Déclaration sur le perron du palais de l'Elysée, siège de la présidence de la République française. Le plus célèbre est bien sûr Nicolas Hulot, ministre d'Etat et ministre de la Transition écologique et solidaire. L'occasion de s'intéresser aux salaires des ministres et du Premier ministre, qui ont été amputés de 30 % sous le quinquennat de François Hollande.

Premier visage de la société civile, Agnès Buzyn (médecin mais aussi " techno " puisqu'elle dirige la Haute autorité de santé après avoir présidé l'Institut national du cancer) devient ministre des Solidarités et de la Santé, au septième rang du gouvernement.

- Bruno Le Maire est nommé ministre de l'Economie.

Muriel Penicaud, 62 ans: ministre du travail.

- Frédérique Vidal est nommée ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'innovation. En réalité, le Président de la République, Emmanuel Macron, et Edouard Philippe ont tous les deux souhaité prendre leur temps afin de vérifier un à un les antécédents fiscaux des futurs ministres pour éviter tout nouveau scandale comme celui de "l'affaire Thévenoud".