Mercredi, 13 Décembre, 2017

France : Macron et Hollande commémorent ensemble le 8 mai 1945

Emmanuel Macron est le nouveau Président de la République Française Sitôt élu, Macron s'attelle à la composition de son gouvernement
Napoleon Lievremont | 14 Mai, 2017, 06:31

Et adresser un message de rassemblement à un pays fracturé. Avec la polémique provoquée par la célébration de sa qualification au premier tour dans la brasserie cossue de La Rotonde en présence de plusieurs personnalités, le président élu avait choisi la sobriété et la discrétion pour ce second tour.

A l'Elysée, François Hollande a " félicité chaleureusement " son ex-conseiller.

Enfin, 45% des électeurs ayant un niveau de diplôme inférieur à celui du baccalauréat ont préféré voter pour elle plutôt que pour Emmanuel Macron.

Dans le Calvados, Emmanuel Macron obtient au second tour 67,12 % des suffrages exprimés contre 32,88 % pour Marine Le Pen. "C'est tout un continent qui respire", selon le journal. A charge pour Emmanuel Macron de redonner confiance à ceux qui souffrent, à ceux qui sont en marge du progrès social et du bien-être, de redonner du sens au vivre-ensemble, de mettre en échec la méfiance, la suspicion et la défiance alimentées par le discours xénophobe et exclusif du FN qui a surfé sur les peurs (de l'insécurité, du chômage, du terrorisme...).

Emmanuel Macron a obtenu la majorité dans la quasi-totalité des départements français, à l'exception de l'Aisne, et du Pas-de-Calais, fief de Marine Le Pen. Le journal anticipe des législatives difficiles pour le nouveau président "d'ores et déjà privé d'un état de grâce".

"Macron a toutes les qualités pour comprendre les choses mais il manque un peu de sens du tragique. Mais ils doivent s'engager à soutenir la majorité présidentielle", selon Christophe Castaner, porte-parole de M. Macron. D'abord, Marine Le Pen engrange 41% des suffrages des personnes qui se disent sympathisantes d'extrême gauche. "Pour faire baisser le Front national, le vainqueur devra remédier aux angoisses et aux doutes" estime la correspondante à Paris du journal. S'il éprouve du "soulagement" avec la victoire d'Emmanuel Macron, il ressent aussi une "pointe d'inquiétude" en raison "du score encore trop élevé du FN qui ne cesse de croître".

Vendredi soir, à quelques heures de la clôture officielle de la campagne électorale, Emmanuel Macron a accepté l'invitation de la rédaction de Médiapart. A la une du quotidien, pas de photo du président élu, mais celle de manifestants. Voilà donc une partie du territoire qui n'a pas voté Emmanuel Macron.

Sur un ton plus familier, 20 Minutes, tout en affublant Emmanuel Macron du surnom affectueux "Manu", l'enjoint à ne pas "déconner". Les candidats doivent déposer leur candidature entre le 15 et le 19 mai. Elle devait recevoir François Hollande lundi à Berlin pour un dîner privé.

Mercredi 10 mai, il sera le matin de nouveau aux côtés de son prédécesseur à la Journée nationale des mémoires de l'esclavage, au jardin du Luxembourg, juste après le dernier conseil des ministres du quinquennat Hollande. A l'étranger, le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker et la chancelière allemande Angela Merkel, première dirigeante avec qui a conversé M. Macron après son élection, ont salué une bonne nouvelle pour l'Europe.