Dimanche, 25 Juin, 2017

Bolloré : favorable au rachat de ses titres Havas par Vivendi

Vivendi fait une offre à Bolloré pour ses parts dans Havas Bolloré lance le mariage Vivendi-Havas
Napoleon Lievremont | 12 Mai, 2017, 10:20

Dans un communiqué publié après-bourse ce jeudi, Vivendi a annoncé avoir fait une offre au groupe Bolloré pour le rachat de sa participation de 59,69% dans le sixième groupe publicitaire mondial, mettant ainsi un terme au " faux suspens " entourant les tractations entre les deux entités.

Vivendi propose un prix de 9,25 euros pour les actions Havas, valorisant la participation du groupe Bolloré à 2,36 milliards d'euros.

En excluant ces éléments exceptionnels, le groupe affiche un bénéfice net en forte hausse de 57,2% à 155 millions d'euros, tandis que le chiffre d'affaires a progressé de 6,9% (+3,4% à périmètre et taux de change constants), à 2,66 milliards d'euros.

Les annonceurs "attendent de nous de leur proposer des solutions innovantes et l'accès privilégié aux actifs si prestigieux de Vivendi nous permettrait de créer des offres et des services uniques dans notre industrie, partout dans le monde", a souligné le PDG d'Havas Yannick Bolloré dans une lettre aux salariés dans laquelle il promet "de préserver l'emploi". Il est pressenti pour succéder à son père à la tête de Vivendi dont Vincent Bolloré, via sa holding familiale, détient 20,6%. Mais l'opération vise également à améliorer la rentabilité de Vivendi.

Sans surprise, le groupe contrôlé par Vincent Bolloré et sa famille ont indiqué que 'les conseils du groupe Bolloré (.) ont réservé (à l'offre) un accueil favorable et ont décidé d'engager les discussions avec Vivendi'. Les premiers bénéficieraient de la data quand les seconds pourraient profiter de l'expérience en matière de fabrication de contenus. De quoi mieux cibler ses clients qui consomment ses contenus culturels comme la musique et les séries TV.

D'où la question des conflits d'intérêts que ce mariage ne va pas manquer de susciter. Reste qu'un nouveau pas a été franchi avec cette intégration désormais totale des différentes activités de contenus et de publicité de l'homme d'affaires breton au sein de Vivendi.