Vendredi, 20 Juillet, 2018

Au moins 19 morts et 59 blessés — Attentat à Manchester

La police dans le quartier de Fallowfield à Manchester le 23 mai 2017- AFP La police dans le quartier de Fallowfield à Manchester le 23 mai 2017- AFP
Manon Joubert | 24 Mai, 2017, 04:53

Un homme de 22 ans, identifié mardi par la police sous le nom de Salman Abedi, est l'auteur présumé de l'attentat-suicide qui a fait 22 morts, dont plusieurs enfants, à la sortie d'un concert pop à Manchester, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Le groupe EI menace également d'autres attaques. Suivie par des millions de jeunes fans, c'est un public majoritairement adolescent qui a été touché par l'explosion à la fin de son concert. Une première fillette tuée de huit ans a été identifiée. On dénombrait 59 blessés.

Parmi ces 59 blessés figuraient douze mineurs de moins de 16 ans, a indiqué David Radcliffe, directeur médical des services d'ambulances de la ville. Un grand nombre de victimes seraient des enfants. Les lumières se sont rallumées, et quelques instants plus tard une immense détonation a été entendue depuis la salle pouvant accueillir jusqu'à 21.000 personnes, provoquant la panique. Peu après, elle annonçait un bilan de 19 morts et environ 50 blessés et évoquait "un incident terroriste". "C'est juste tragique", confirme Stephanie Hill, venue assister au concert avec sa fille.

"Des gens hurlaient qu'ils avaient vu du sang, mais d'autres disaient que c'étaient des ballons qui avaient explosé ou une enceinte qui avait claqué", a affirmé Robert Tempkin à la radio de BBC, témoignant de la confusion sur les lieux. C'était le chaos complet.

L'attentat "illustre la vulnérabilité de ce genre de rassemblements de masse - dans ce cas précis plus de 21000 personnes assistaient au concert - malgré les mesures de sécurité mises en place dans les salles de concert elles-mêmes", souligne Otso Iho, expert du centre sur le terrorisme et l'insurrection de Jane's (JTIC).

Selon la police des transports de Manchester, l'explosion s'est produite dans le foyer du stade qui abrite la salle de concerts.

Un homme avait foncé dans la foule avec un véhicule et poignardé un policier avant d'être abattu, près du Parlement.

" Notre solidarité avec le peuple du Royaume-Uni est totale", a déclaré le président américain Donald Trump en condamnant cette attaque qui a largement occulté sa visite à Bethléem en Cisjordanie occupée.

" Tellement de jeunes gens magnifiques, vivants et aimant la vie, assassinés par des "losers" malfaisants ", a-t-il ajouté.

Dans ses Conseils aux voyageurs, mis à jour ce matin, le Quai d'Orsay appelle de son côté à éviter la zone et à se conformer strictement aux consignes des autorités locales et de la police.

" Brisée. Du fond du cœur, je suis tellement, tellement désolée. Je n'ai pas de mots", a tweeté mardi la chanteuse, qui effectue actuellement une tournée en Grande-Bretagne.

"Je pense aux parents", a dit sobrement Elizabeth Littlewood, 44 ans, mère de deux adolescentes. Évoquant " un acte de violence insensé ", le pape a salué " les efforts généreux du personnel de secours et de sécurité ".

Le premier ministre Justin Trudeau a déclaré que les Canadiens avaient "appris avec horreur l'attentat survenu à Manchester".