Vendredi, 20 Juillet, 2018

Attentat à Manchester. Le terroriste a été identifié

Qui est Salman Abedi le kamikaze présumé de Manchester Attentat de Manchester: l'auteur identifié comme Salman Abedi
Max Fresnel | 24 Mai, 2017, 05:02

L'auteur de l'attentat suicide qui a fait 22 morts lundi soir à la sortie d'un concert à Manchester s'appelle Salman Abedi et était âgé de 22 ans, a déclaré mardi la police britannique.

Il a été identifié comme Salman Abedi, âgé de 22 ans, selon la police qui cherche à établir "s'il a agi seul ou s'il a reçu l'appui d'un réseau". "Il n'a pas été désigné officiellement comme l'auteur de l'attentat par la justice", a précisé Ian Hopkins, chef de la police de Manchester.

L'homme de 23 ans arrêté au cours d'une autre opération de police menée mardi dans le cadre de l'enquête serait le frère de Salman Abedi, selon des médias britanniques.

LIRE AUSSI Attentat de Manchester: qui sont les victimes? Parmi ces 59 blessés figuraient douze mineurs de moins de 16 ans, a indiqué David Radcliffe, directeur médical des services d'ambulances de la ville.

Une maison de Fallowfield, où vivait la famille à l'époque, dans la banlieue Sud de Manchester, a été perquisitionnée mardi. Deux maisons de Manchester sont également en train d'être perquisitionnées. Son père, surnommé Abu Ismail dans la communauté libyenne de Manchester, est très apprécié à la mosquée de Didsbury, que la famille Abedi fréquentait. L'explosion a semé la panique dans la salle de concert mais aussi dehors, où des parents attendaient la sortie de leurs enfants. La police britannique évoque rapidement " un acte terroriste ".

"C'est une fois de plus la jeunesse, nos modes de vie, notre culture qui ont été attaqués", a dit le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, réagissant à cette attaque qui intervient un an et demi après l'attentat djihadiste, contre la salle de concert parisienne du Bataclan qui a fait 90 morts. Dans la nuit, la Première ministre Theresa May avait dénoncé une "épouvantable attaque terroriste" et exprimé sa sympathie aux victimes et à leurs familles. Theresa May et son rival travailliste Jeremy Corbyn décident de " suspendre jusqu'à nouvel ordre " leur campagne en vue des élections législatives du 8 juin. En juillet 2005, une série d'attentats suicide revendiqués par un groupe se réclamant d'Al-Qaïda avaient fait 56 morts, dont les quatre kamikazes, et 700 blessés dans les transports londoniens. Cet attentat s'est produit deux mois jour pour jour après celui de Londres, près du Parlement, qui avait fait 5 morts et avait été revendiqué par le groupe jihadiste Daech. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.