Mardi, 25 Avril, 2017

Patrick Balkany est passé aux aveux — Comptes offshore

Patrick Balkany à l’Assemblée nationale en 2016 Patrick Balkany avoue : il a détenu des comptes offshore
Max Fresnel | 11 Janvier, 2017, 17:06

Soupçonné par la justice française d'avoir dissimulé de l'argent à l'étranger, mais également des luxueuses propriétés, pour échapper au fisc, l'élu LR a admis devant le juge Renaud Van Ruymbeke avoir eu recours à la pratique des comptes offshore.

Pour rappel, Patrick Balkany n'est pas le seul impliqué dans des affaires de fraude et de corruption.

Pour la première fois, Patrick Balkany a admis devant les juges d'instruction, ce jeudi, avoir été titulaire de comptes offshore, mais aussi avoir été propriétaire d'une villa aux Antilles, révèle le JDD.

L'élu, qui assure que cet argent provient d'un héritage familial, ne semble pas en mesure de prouver matériellement l'origine des fonds pour le moment...

Bref, un revirement complet qui va contraindre les époux Balkany à revoir leur système de défense. Selon le récit fait aux juges, c'est son père Gyula, qui aurait fait fortune à la Libération en vendant le matériel du camp de ravitaillement américain du Havre.

Il ne s'agit en aucune manière d'argent provenant de la corruption ou d'une quelconque activité illicite.

De son côté, son épouse Isabelle Balkany avait reconnu en mai 2014 avoir acheté en 1997 la villa "Pamplemousse", une autre résidence de luxe de Saint-Martin.

Par conséquent, Patrick Balkany aurait reconnu avoir détenu des comptes offshore. Cette résidence, officiellement louée à l'année par leur fils Alexandre, appartient à une société panaméenne et les fonds pour son achat proviennent de deux hommes d'affaires, Georges Forrest et Mohamed al-Jaber, avec qui Patrick Balkany avait des relations par le passé.

Quid du riad à Marrakech?

Lors de sa précédente audition, Patrick Balkany avait refusé de répondre aux questions du juge.