Mardi, 25 Avril, 2017

France voisine: femme retrouvée morte, la gendarmerie diffuse son portrait-robot

La gendarmerie du Jura a diffusé jeudi un portrait-robot en 3D pour tenter d'identifier une jeune femme découverte morte dans un bois mi-décembre Jura: diffusion du portrait-robot d'une victime
Manon Joubert | 12 Janvier, 2017, 07:35

Les enquêteurs sont persuadés que la victime est décédée "suite à une agression extrêmement violente", mais ils n'ont toujours pas réussi à l'identifier. Un premier avait été lancé quelques jours après la découverte du corps et un numéro vert avait été mis en place auprès de la gendarmerie.

"Le bracelet de la victimeAgée de 20 à 30 ans" Il s'agit d'une femme âgée de 20 à 30 ans, de 1m66, pesant 50 kg, avec une chevelure longue et bouclée rousse teinte sur du châtain. Ils sont d'une longueur de 50 cm, ondulés et fournis. Son oreille gauche est percée de trois trous, la droite d'un seul.

Ce sont des bûcherons qui avaient découvert le corps le 15 décembre dernier dans un bois de la commune de Le Frasnois. Le corps nu de la victime a été lacéré de 26 coups de couteau et son visage a été très mutilé, rendant son identification difficile. Le corps présentait de multiples plaies causées par des coups de couteau plus ou moins appuyés au niveau du flanc et des cervicales gauches.

"Le décès a été causé par l'ensemble des coups, notamment au niveau du visage", selon magistrat qui évoque "une volonté de faire souffrir". "On exclut l'idée que c'était une marginale qui vivrait dans la rue", explique le procureur. L'autopsie n'a pas relevé de traces d'alcool ni de stupéfiants, et montre "une jeune femme soignée de sa personne à la dentition saine", a-t-il ajouté.

"Des cas de cadavres non identifiés, il y en a très peu", a déclaré le commandant de la section de recherches de la gendarmerie de Besançon Pascal Péresse, lors de la conférence de presse. Elle n'a par ailleurs jamais eu d'enfant. "Toutes les hypothèses sont ouvertes".

Après bientôt un mois d'enquête, personne n'a signalé la disparition récente d'une jeune femme correspondant au signalement.